Des labos pharmaceutiques ne vendraient plus de médicaments à la Grèce | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Des labos pharmaceutiques ne vendraient plus de médicaments à la Grèce
©

Crise

Des labos pharmaceutiques ne vendraient plus de médicaments à la Grèce

Le pays connaît une pénurie de médicaments dans les hôpitaux et les pharmacies.

C'est une crise des médicaments qui touche désormais la Grèce. Le président de l'union des pharmacies d'Attique, Kostas Lourantos, l'assure : "Les compagnies pharmaceutiques n'ont plus intérêt à vendre en Grèce où hôpitaux et pharmacies sont endettés." De grands groupes, comme Roche, Bayer, Novartis ou Sanofi, seraient ainsi désormais rétives à vendre leurs produits en Grèce. Les raisons : le crédit en berne et une faible rentabilité.

La pénurie a donc déjà commencé. Selon Lourantos, 160 types de médicaments sont affectés, des antibiotiques aux antidépresseurs. Une pharmacienne du centre d'Athènes ajoute même que "des patients de maladies graves, comme le cancer ou la sclérose en plaque peinent à trouver des médicaments devenus trop chers que les hôpitaux ou les pharmacies ne peuvent acheter." Le prix des médicaments étaient pourtant déjà bas par rapport à d'autres pays européens.

Pour enrayer un minimum le problème, le ministère de la Santé a assuré que des médicaments pour les maladies graves étaient d'urgence délivrés aux pharmacies.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !