D'après l'Institut Sapiens, le travail à distance aurait amélioré la productivité des salariés de 22 % | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
D'après l'Institut Sapiens, le travail à distance aurait amélioré la productivité des salariés de 22 %
©OLI SCARFF / AFP

Effet Covid

D'après l'Institut Sapiens, le travail à distance aurait amélioré la productivité des salariés de 22 %

Le rapport de l'Institut Sapiens estime que le télétravail a préservé plus 200 milliards d’euros de PIB en 2020.

Aujourd'hui, le télétravail est devenu la norme dans la plupart des entreprises. Et selon l'Institut Sapiens, la productivité des employés travaillant de chez eux a augmenté de 22 % durant les confinements. D'après les auteurs de l'étude, à la maison les distractions et perturbations sont moins nombreuses comme les pauses-cafés, les réunions ou les bruits environnant. Par ailleurs, la réduction de temps de trajet a permis un regain de temps d'activité et une meilleure forme des employés. 

L'Institut poursuit en assurant que le télétravail aurait permis ainsi de sauvegarder en 216 et 230 milliards d’euros de produit intérieur brut (PIB) en 2020 grâce à une productivité dopée. 

Une bonne nouvelle qui est pourtant à nuancer. Si la percée du télétravail se poursuit sans accompagnement les auteurs de l'étude préviennent qu'il pourrait à l'inverse provoquer une perte de productivité pouvant aller jusqu'à 20 %. Les employés loin de leur lieux de travail pourraient se sentir isolés de leur collègues avec une augmentation du stress et des crises d'angoisse. 

Ainsi, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a signé un accord avec les partenaire sociaux pour mieux encadrer la pratique. Mais la situation sanitaire étant toujours préoccupante, le télétravail est toujours imposé dans de nombreuses entreprises. Ce dernier pourrait permettre une réduction de 20 % à 30 % du risque de contamination. 

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !