Bruno Le Maire souhaite favoriser les donations entre générations | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bruno Le Maire souhaite favoriser les donations entre générations.
Bruno Le Maire souhaite favoriser les donations entre générations.
©MICHEL EULER / POOL / AFP

Fiscalité nulle

Bruno Le Maire souhaite favoriser les donations entre générations

Un coup de pouce fiscal, qui pourrait être mis en place par le gouvernement, devrait permettre de faciliter les donations entre les générations. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a précisé les contours de ce projet ce lundi.

Le gouvernement souhaite inciter les Français à transmettre une partie de l'épargne accumulée durant la crise. Une piste a été dévoilée ce lundi pour alléger la fiscalité qui s'applique aux donations entre générations. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a indiqué ce lundi qu’il était « favorable » au fait de faciliter les donations au sein des familles. Bruno Le Maire s’est confié sur ce projet ce lundi sur France Info. 

Ce coup de pouce fiscal portera uniquement sur « quelques milliers d'euros » afin de ne pas favoriser les seuls ménages aisés. Un dispositif de fiscalité nulle pourrait s'appliquer aux donations d'un montant modeste :

« Zéro taxe, zéro impôt, quelques milliers d'euros, pas plus, il ne s'agit pas de faire sauter les plafonds et de faire une politique qui pour le coup bénéficierait uniquement aux catégories les plus aisées de la population française ».

Bruno Le Maire souhaite « permettre aux grands-parents de donner quelques milliers d'euros sans taxes » à leurs petits-enfants, des « jeunes qui sont ceux qui ont probablement le plus souffert de cette crise économique et de cette crise sanitaire. (…) Donner quelques milliers d'euros à son petit-fils ou à sa petite-fille, pour moi ce n'est pas une politique pour les riches, c'est une politique de justice pour les classes moyennes, pour la solidarité entre les générations. Quand je dis quelques milliers d'euros, ce n'est pas quelques dizaines de milliers d'euros ».

 Cette proposition sera arbitrée dans les jours qui viennent, selon les précisions de Bruno Le Maire.

Les Français ont épargné un peu plus de 130 milliards d'euros depuis le début de la crise sanitaire.

Bruno Le Maire a tenu à préciser que l’épargne ne sera pas taxée :

« Nous ne taxerons pas leur épargne. Ce serait profondément injuste alors qu'ils ont mis de l'argent de côté pour faire face à des dépenses imprévues pendant la crise, et ce serait totalement inefficace parce que cela empêcherait la relance économique ».

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !