A Strasbourg, les dirigeants de la mosquée en construction ont retiré leur demande de subvention annonce la maire (EELV) de la ville | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Jeanne Barseghian
Jeanne Barseghian
©FREDERICK FLORIN / AFP

Polémique

A Strasbourg, les dirigeants de la mosquée en construction ont retiré leur demande de subvention annonce la maire (EELV) de la ville

La mairie avait voté une subvention au profit d'une association proche de la Turquie, ce qui avait déclenché une tempête politique

Dans une longue lettre ouverte, publiée dans le quotidien Dernières Nouvelles d’Alsace, Jeanne Barseghian, maire (EELV) de Strasbourg annonce qu'elle ne subventionnera pas la construction d'une mosquée car les porteurs du projet ont retiré leur demande de subvention. Un budget de 2,5 millions avait été voté, et devait être confirmé.

"C’est dans un esprit d’apaisement et de concorde que je souhaite ainsi vous apporter toutes les informations sur le projet de subvention à la mosquée Eyyûb Sultan qui a fait tant de bruit ces dernières semaines. Je mesure l’incompréhension et l’émoi que cette polémique a causés chez nombre d’entre vous" écrit Jeanne Barseghian.

La maire de Strasbourg se défend en rappelant que "La première pierre de l’édifice a été posée en 2017, en présence du Préfet de région Jean-Luc Marx, de mon prédécesseur Roland Ries et de nombreux autres élus." et elle ajoute "je n’ai jamais été alertée par l’Etat quant au risque d’atteinte aux principes républicains et à la sécurité nationale par l’association porteuse du projet."

Puis elle annonce : "les porteurs du projet ont constaté le besoin de consolider leur plan de financement et ont donc retiré le 15 avril leur demande de subvention. Je prends acte de ce retrait et la Ville ne versera donc pas en l’état de subvention pour la poursuite de la construction de la mosquée."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !