Scoop : Marine Le Pen est de droite… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Scoop : Marine Le Pen est de droite…
Scoop : Marine Le Pen est de droite…
©Thomas SAMSON / AFP

Virage à 180°

Scoop : Marine Le Pen est de droite…

Elle vient d’abandonner son flirt avec la gauche.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Avec elle on est dans le Guépard. « Il faut que tout change pour que rien ne change ». La présidente du Rassemblement National jusqu’à maintenant c’était « ni droite, ni gauche ». Slogan ponctué par une autre phrase : « la droite ? Je ne sais pas ce que c’est ! ». Finalement, elle a ouvert les yeux et a découvert qu’il y avait un réservoir de voix de ce côté-là.

C’est la fin du « ni, ni », la fin de l’alliance rêvée entre souverainistes de gauche et souverainistes de droite. Un de ses proches a donné la clé de ce revirement : « les classes populaires votent déjà pour nous. Il ne nous reste plus qu’à conquérir l’électorat semi-bourgeois pour être assuré de la victoire ».

Chez les Républicains, déjà bien mal en point, on n’a  qu’à bien se tenir. Marine Le Pen a déjà Eric Ciotti dans son escarcelle. Elle va s’employer à en séduire d’autres. Avant elle Macron s’était aperçu que la gauche était morte. Il s’est tourné vers la droite. Dans le racolage électoral il a une longueur d’avance sur Marine Le Pen. Mais elle le rattrapera sûrement car, comme disait son père, « les Français préfèreront toujours l’original à la copie ».

Pour l’heure Marine Le Pen dit rêver d’un « gouvernement d’union nationale » ou cohabiteraient Marion Maréchal et Arnaud Montebourg. Ce dernier n’est pas, n’est plus de gauche. Il est « made in France » ! Sa marque de fabrique est parfaitement compatible avec celle de Marine Le Pen. Elle va donc continuer  à ramer à droite. Et, s’il le faut, de plus en plus à droite. Alors elle sera peut-être d’extrême droite. C’est papa qui va être content

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !