Quand les intoxications au cannabis explosent chez les bambins du Colorado | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Quand les intoxications au cannabis explosent chez les bambins du Colorado
©

THE DAILY BEAST

Quand les intoxications au cannabis explosent chez les bambins du Colorado

Les hôpitaux du Colorado constatent une augmentation des consultations en urgence pour de jeunes enfants qui ont ingéré les douceurs à la marijuana de leurs parents.

Samantha Allen

Samantha Allen

Samantha Allen est journaliste pour The Daily Beast.

Voir la bio »

Par Samantha Allen - Copyright The Daily Beast

La fréquence des consultations pour des enfants de moins de dix ans a augmenté de façon inquiétante au Colorado depuis 2014 et l'entrée en vigueur de la loi locale autorisant la consommation de marijuana, selon une nouvelle étude publiée dans le journal médical JAMA PEDIATRICS.

Il ne s'agit pas exactement d'une "folie du joint", mais les auteurs de l'étude pensent que le pic soudain du nombre d'enfants qui avalent les "provisions" de leurs parents peut être attribué à la légalisation de la marijuana. Pour suivre l'évolution de ces cas, les chercheurs de l'université du Colorabo et l'Autorité de santé et des hôpitaux de Denver ont étudié rétrospectivement 163 incidents impliquant des enfants exposés à la marijuana entre 2009 et 2015 à l'hôpital pédiatrique du Colorado de Aurora et dans un centre anti-poisons régional. L'âge moyen des enfants concernés était de 2,4 ans. Quand la source de la marijuana a pu être identifiée, des produits tels que bonbons, cookies et brownies au cannabis était responsables dans 48% des cas.

"Ici, à l'hôpital pédiatrique du Colorado, nous avons constaté une augmentation : de 1 enfant admis aux urgences en 2009 à 16 en 2015” explique le docteur G. Sam Wang, chercheur principal de cette étude, dans un communiqué de presse. "Et au centre anti-poisons régional, nous sommes passés de neuf appels pour des enfants âgés de zéro à neuf ans en 2009 à cinq fois plus, 47, en  2015". Le docteur Wang dit que la majorité de ces cas se sont déroulés au domicile. Les enfants présentaient des symptômes tels que ''léthargie'' et ''endormissement''. Certains présentaient des symptômes plus graves qui ont nécessité une intubation dans la trachée pour un coma ou des difficultés respiratoires. Les auteurs ont déterminé que le taux moyen de visites à l'hôpital pédiatrique pour des problèmes liés à l'ingestion de marijuana était passé de 1,2 pour 100 000 enfants deux ans avant la légalisation à 2,3 pour 100 000 deux ans après. Une tendance qui laisse penser que la "légalisation a eu un impact sur l'incidence des expositions". Deux autres conclusions de l'étude confirment cette hypothèse : non seulement l'augmentation des appels liés à l'ingestion de marijuana par de jeunes enfants dépasse les augmentations constatées dans le reste du pays, mais presque la moitié des cas après la légalisation était liée à des drogues "récréatives" et non à un usage médical de la marijuana.

Bien des ingestions accidentelles de marijuana pourraient être évitées par une surveillance parentale plus attentive et des emballages plus résistants de produits alimentaires. Presque 10% des cas étudiés dans l'article de JAMA Pediatrics étaient dus à des contenants qui n'étaient pas prévus pour résister aux enfants. Dans 34% de ces cas, le problème était ''un défaut de surveillance parentale ou d'emballage du produit".

En février de cette année, par exemple, un homme du Wisconsin a dû amener son fils de trois ans à l'hôpital quand celui-ci a ingéré accidentellement des bonbons à la marijuana qui avait été laissés à portée des enfants durant une fête d'anniversaire. Selon un reportage de WISN, le rapport de la police de Sheboygan stipulait que l'enfant "respirait, mais qu'il n'avait par ailleurs que peu de réactions" quand il a été admis aux urgences. L'enfant a survécu après sa prise en charge par l'hôpital. Son père a par la suite été inculpé pour négligence. Le docteur Wang juge que les Etats toujours plus nombreux qui légalisent la marijuana devraient "réfléchir à des mesures et règles appropriées pour prévenir certaines de ces expositions et ingestions". Il pense aussi que les chercheurs doivent poursuivre leur surveillance "des impacts ou de l'absence d'impact" des règlementations actuelles du Colorado sur l'emballage de la marijuana "récréative". Le Colorado impose actuellement que ces aliments soient emballés individuellement dans des contenants qui résistent aux enfants ou que les enfants de moins de cinq ans ont du mal à ouvrir. 

Mais une fois sorti de son emballage à la maison, un cookie, quel qu'il soit, est toujours aussi tentant pour des petits doigts.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !