Pourquoi les 13 du mois ont plus de chances de tomber un vendredi que n’importe quel autre jour de la semaine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Le vendredi 13 n'a pas toujours été synonyme de chance.
Le vendredi 13 n'a pas toujours été synonyme de chance.
©Pixabay

Superstition

Pourquoi les 13 du mois ont plus de chances de tomber un vendredi que n’importe quel autre jour de la semaine

En ce jour exceptionnel, des millions de Français vont jouer au Loto ou à l'EuroMillions dans l'espoir de gagner les énormes sommes mises en jeu. Mais le vendredi 13 n'a pas toujours été synonyme de chance.

Trèfles à quatre feuilles, fer à cheval, pattes de lapin... Des millions de Français vont se munir de ce genre de porte-bonheur ce vendredi. Pourquoi ? Car nous sommes vendredi 13, l'unique de l'année 2014. Superstitieux ou non, les Français dépenseront des dizaines de millions d'euros au Loto, EuroMillions, dans les casinos ou sur les hippodromes. Il faut dire que les cagnottes sont alléchantes : la Française des Jeux propose par exemple un "Super Loto" d'un montant exceptionnel de 13 millions d'euros et l'EuroMillions s'élèvera quant à lui à 135 millions d'euros. De quoi faire venir de trois à quatre millions de joueurs supplémentaires par rapport à une loterie classique, selon les estimations de la FDJ. Mais quelle est la réelle origine du mythe du vendredi 13 ? Jour de chance ou de malchance ?

Il existe effectivement une légende urbaine qui veut que ce jour soit synonyme de malchance. A tel point que, comme le rappelle le blog Data Genetics, il existe même un terme pour désigner la phobie du vendredi 13 : il s'agit de la paraskevidékatriaphobie. Ce mot provient des termes grecs "paraskevi" (vendredi) et "dekatria" (treize) avec "phobie" comme suffixe pour indiquer la peur. A tel point que même certaines personnes non-superstitieuses ont tendance à appréhender ce jour du calendrier - d'autres, y croyant dur comme fer, se rassurent : "c'est juste un jour dans l'année". 

Pourtant, statistiquement, le 13 est plus susceptible de tomber un vendredi que tout autre jour de la semaine. Pour quelle raison ?

Comme le rappelle Delta Genetics, ceci est dû au fonctionnement du calendrier grégorien. Plus précisément, un cycle grégorien (fixé en 1582 par le pape Grégoire XIII) dure 400 ans, et 400 ans correspond à 146 097 jours (146 000 jours et 97 jours en plus, qui correspondent aux 29 février des années bissextiles, ndlr). Ainsi, sur une période de 4 800 mois (ce qui correspond à 400 ans), il n'y a pas de nombre rond de semaines (4 800 n'est pas divisible par 7). 

Concrètement, chaque cycle grégorien de 400 ans contient 146 097 jours (Vous pouvez calculer ce à partir de 365 x 400 = 146 000 pour les années classiques, auxquelles il faut ajouter 97 jours pour les 97 années bissextiles qui ont lieu durant cette période).

Une fois le chiffre 146 097 obtenu il faut donc le diviser par 7 (comme le nombre de jours dans une semaine, ce qui donne 20 871.  Dès lors, mathématiquement, il est normal que certains jours de la semaine tombent plus souvent le 13 que d'autres. Et il s'avère que c'est le vendredi dont l'occurrence sur 400 ans est répétée 688 fois (687 pour le dimanche et le mercredi, 685 pour le lundi et le mercredi et 684 pour le jeudi et le samedi comme le montre le graphique ci-dessous).

Une fois cela expliqué, il faut comprendre pourquoi le vendredi 13 cache autant de mystères depuis tant de temps. Plusieurs aspects peuvent expliquer un tel ancrage de ce chiffre dans les mœurs : tout d'abord, cette légende a une explication religieuse car il s'agit du jour de la crucifixion du Christ. Les Chrétiens le considèrent donc comme le vendredi maudit, porteur de mauvais présage, et ce d'autant plus que lors de la Cène, dernier repas de Jésus-Christ avec ses apôtres, ils étaient 13 à table. Le 13e convive, Judas sera celui qui trahira Jésus. Enfin, ce serait un vendredi que Caïn tua son frère Abel.

Alors, pour tenter d'éviter le mauvais œil, plusieurs possibilités s'offrent à vous :

  • détenir un porte bonheur comme par exemple un trèfle à quatre feuilles ou encore un fer à cheval ;
  • marcher du pied gauche dans un excrément ;
  • éviter de passer sous une échelle ou encore de croiser un chat noir.

Mais il est aussi troublant de noter qu'un certain nombre d'événements historiques se sont déroulés un vendredi 13. Par exemple, le vendredi 13 octobre 1307, le roi Philippe le Bel a fait arrêter les membres de l'ordre des Templiers et les a fait torturer afin qu'ils avouent des crimes qu'ils assurent ne pas avoir commis. "Mieux" encore, le vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya s'est écrasé dans les Andes le vendredi 13 octobre 1972 : il s'agit du célèbre accident d'avion dont les passagers ont dû se transformer en cannibales et manger les corps des morts pour survivre. Le vendredi 13 septembre 1996, le rappeur Tupac Amaru Shakur meurt assassiné dans les rues de Las Vegas. Et plus récemment, c'est le vendredi 13 janvier 2012, vers 20h, que le navire de croisière Costa Concordia a fait naufrage à l'entrée du port de l'île de Giglio, au large de la Toscane.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !