"Les jardins d'Aspartule" d'Estelle et Nicolas Imhof : de la fantasy, des elfes, des dragons et de jeunes aventuriers, tout pour plaire aux préadolescents (10-12 ans) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Les jardins d'Aspartule" d'Estelle et Nicolas Imhof est à découvrir aux éditions Amalthée.
"Les jardins d'Aspartule" d'Estelle et Nicolas Imhof est à découvrir aux éditions Amalthée.
©

Atlanti-Culture

"Les jardins d'Aspartule" d'Estelle et Nicolas Imhof : de la fantasy, des elfes, des dragons et de jeunes aventuriers, tout pour plaire aux préadolescents (10-12 ans)

"Les jardins d'Aspartule" d'Estelle et Nicolas Imhof a été publié aux éditions Amalthée.

Hélène Renard pour Culture-Tops

Hélène Renard pour Culture-Tops

Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Les jardins d'Aspartule"

De Estelle et Nicolas Imhof

Editions Amalthée,

2021,

77 pages

14.90€

Notre recommandation : EXCELLENT

THÈME

Ils sont 5 lutins, 3 garçons et 2 filles, qui ont mission d'assurer la pérennité de l'Harmonie entre les peuples sur la Terre. Pour cela, ils doivent quitter le monde de l'enfance et entrer dans celui des adultes. Ilsabandonnentle confort de leur "Forêt Maison", et engagent un dangereux voyage pour réunir les "Clés de la Vie". Sinon, ils seraient à jamais bannis de leur communauté. Mais comment trouver ces fameuses Clés au prix de mille et une embûches, épreuves, rencontres effrayantes et mystérieuses ?

POINTS FORTS

Le roman, car c'en est un, est bien construit, bien rédigé, les aventures s'enchaînent sans temps mort, le rythme est haletant. On se prend au jeu, on s'inquiète de savoir comment ces jeunes vont s'en sortir.

Ce livre comblera l'imagination de préadolescents ou d' adolescents (10-12 ans) appréciant le monde de la fantasy, des elfes, des dragons, des géants et des lutins...

Les profils psychologiques de chacun des personnages sont bien définis et leursréactions devant les obstacles, plausibles: le gourmand râleur, l'intellectuelle, la sportive, les jumeaux bagarreurs... Ils sont différents mais se découvriront complémentaires.C'est ce qui les sauvera.

Les dessins de Nicolas Imhof sont de belle qualité, pour illustrer le monde imaginaire dans lequel évoluent les jeunes héros.

QUELQUES RÉSERVES

Le titre est peu explicite : ce n'est que vers la fin qu'il est fait mention d'Aspartule et d'un peuple du même nom. On n'en sait pas plus.

ENCORE UN MOT...

Il semble que l'objectif de cette histoire, qui est en vérité le récit d'une quête initiatique, soit de faire comprendre aux jeunes lecteurs que c'esten eux-mêmes qu'ils trouveront les clés pour grandir et le chemin de la vie. Sans conflits, sans disputes, sans peurs et sans rivalités... Si ces 5 là y parviennent, alors la Terre sera sauvée. Autrement dit, vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres rendra le monde vivable, respirable, agréable... Appel à la paix, à la confiance, à l'amitié, au respect.

UNE PHRASE

"Suivant les instructions que le géant leur avait données, ils atteignirent la Porte des Larmes, à l'est de la cité. Là, un portique où roches et racines se mêlaient pour se déployer vers le ciel les attendait. Au fondement de cet endroit étaient gravées en lettres de pierre les inscriptions : "Peuples, Promesses, Paix pour l'éternité". Ils se trouvaient sur les vestiges du champ de bataille où, mille ans auparavant les peuples d'Aspartule s'étaient fait le serment de rester en paix pour l'éternité... Ils étaient au centre de l'Histoire, au cœur même du renouveau. Ils étaient au pied de la première racine de l'arbre de Mille Ans. A l'endroit précis qui avait vu les peuples s'unir et respecter leurs différences". (p. 73)

L'AUTEUR

Elle, Estelle Imhof, a d'abord travaillé pour le cinéma, le théâtre et le doublage des voix pour des films documentaires et publicitaires. Mère de famille, elle insiste sur l'imagination comme outil de survie pour les enfants. Les jardins d'Aspartule est son premier roman.

Lui, Nicolas Imhof,est artiste digital en Suisse, et auteur des dessins de ce livre, oniriques, dans lesquels on pénètre comme pour un voyage.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !