Les dirigeants chinois appliquent-ils un plan secret pour détrôner les États-Unis de leur rang de première superpuissance mondiale ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les dirigeants chinois appliquent-ils un plan secret pour détrôner les États-Unis de leur rang de première superpuissance mondiale ?
©Reuters

Frénésie militaire

Les dirigeants chinois appliquent-ils un plan secret pour détrôner les États-Unis de leur rang de première superpuissance mondiale ?

La Chine a dévoilé l'augmentation de son budget militaire pour l'année à venir. Désormais les investissements visant à renforcer l'Armée Populaire de Libération augmenteront de 7,6%. Si c'est la plus faible progression du budget militaire depuis 6 ans, elle s'ancre néanmoins dans une dynamique commencée il y a plus de 20 ans.

Valérie Niquet

Valérie Niquet

Valérie Niquet est Maître de recherche et responsable du pôle Asie à la FRS.  Elle est l'auteure du livre "La puissance chinoise en 100 questions" aux éditions Tallandier.

Voir la bio »

Atlantico : Alors que les tensions sont fortes entre Pékin et Washington, la Chine a annoncé l'augmentation de 7,6% de son budget militaire pour l'année 2016. Dans quel contexte géopolitique cette augmentation intervient-elle ?

Valérie Niquet : Paradoxalement, l’augmentation annoncée de 7,6 % du budget militaire de la Chine est relativement limitée. En rapport avec le ralentissement de la croissance économique auquel la Chine est confrontée. Mais cette augmentation s’inscrit dans un mouvement continu d’augmentation du budget et des capacités militaires depuis plus de 20 ans et le budget de la défense de la Chine est aujourd’hui le deuxième dans le monde, loin devant l’ensemble de ses voisins asiatiques, dont le Japon mais également la Russie, la France ou la Grande-Bretagne. Surtout, le développement des capacités militaires de la République Populaire de Chine s’inscrit dans un contexte particulièrement tendu en Asie. Le régime chinois, plus encore depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2012, cherche à renforcer sa légitimité en utilisant la thématique de la renaissance nationale. La modernisation d’une armée "prête au combat" est aujourd’hui un thème récurrent du discours politique. Plus concrètement, la Chine met en œuvre une stratégie de tension, notamment en mer de Chine, destinée à tester la volonté et la capacité de réponse des Etats-Unis et de leurs partenaires et alliés en Asie. Enfin, Pékin n’a pas renoncé au principe du recours à la force contre Taiwan.

A l'aune de ce contexte tendu, comment analyser cette hausse du budget militaire chinois ?

Dans ce contexte, l’objectif de la République Populaire de Chine est de se donner les moyens de remporter un conflit local, et d’imposer ses positions en Asie, en se dotant de la capacité d’interdire, dans la mesure du possible, une intervention américaine. Il s’agit d’augmenter le coût potentiel d’une telle intervention, en s’appuyant notamment sur les capacités balistiques considérables de la République Populaire de Chine mais également sur le développement des capacités navales. La Chine est également une puissance nucléaire majeure, qui poursuit le développement de ses capacités, et même si officiellement la Chine suit une politique de "non usage en premier" de l’arme nucléaire et récuse le principe du chantage nucléaire, cette dimension est intégrée à la stratégie d’interdiction que la République Populaire de Chine souhaite mettre en place face à Washington. 

Après plus de trente années d'augmentation annuelle de son budget militaire, où se situe l'armée chinoise dans le classement des armées du monde les plus puissantes ? Peut-elle rivaliser avec les Etats-Unis ?

En dépit d’efforts très importants, qui connaissent une accélération depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, l’Armée Populaire de Libération (APL) est encore très loin de pouvoir rivaliser, en cas de conflit frontal, avec les capacités des Etats-Unis, première puissance militaire dans le monde. En Asie, en dépit d’importantes contraintes constitutionnelles, la qualité de forces japonaises demeure également supérieure à celle de la République Populaire de Chine. La puissance nucléaire russe demeure très supérieure à celle de la République Populaire de Chine. C’est en raison de ces limites persistantes que la Chine met l’accent sur le développement de capacités asymétriques et sur une capacité d’interdiction qui lui permettrait, dans l’idéal, de "remporter la victoire sans combattre", ou au moins sans combattre contre la puissance américaine.

Outre cette augmentation de son budget militaire, la Chine est en train d'entreprendre un vaste plan de réforme de son armée. Quelles sont les principales réformes conduites et quels sont leurs objectifs ? 

Au-delà du développement de ses capacités militaires, le régime chinois s’est également engagé dans d’importantes réformes de ses forces armées destinées à renforcer leur efficacité et la rationalisation des capacités. Les effectifs devraient être à nouveau réduits. En janvier, le président Xi Jinping a annoncé la création d’une nouvelle "force de missiles" destinée à remplacer la seconde artillerie, ainsi qu’une "force de soutien stratégique" en charge des opérations cybernétiques et spatiales. Les régions militaires doivent également être réorganisées, passant de sept à cinq "théâtres de combat". Ces réformes sont ambitieuses mais, comme la campagne de lutte contre la corruption dans l’armée, elles sont également à l’origine de mécontentements au sein de l’Armée Populaire de Libération. Si les ambitions sont bien présentes, les capacités de la Chine dans leur ensemble sont encore très loin de pouvoir l’emporter dans un conflit majeur impliquant les Etats-Unis. Enfin, le développement des capacités de l’Armée Populaire de Libération, et la stratégie de tensions mise en œuvre par la République Populaire de Chine en Asie, entraîne des réactions qui ont débouché sur un resserrement des liens de sécurité entre les Etats de la région et les Etats-Unis ainsi qu’un effort de rattrapage militaire significatif. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !