"Des catholiques au secours des Juifs sous l'Occupation" de Limore Yagil : quand la charité chrétienne ne fut pas un vain mot. Une enquête inédite et décisive | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Des catholiques au secours des Juifs sous l'occupation" de Limore Yagil a été publié aux éditions Bayard.
"Des catholiques au secours des Juifs sous l'occupation" de Limore Yagil a été publié aux éditions Bayard.
©

Atlanti-Culture

"Des catholiques au secours des Juifs sous l'Occupation" de Limore Yagil : quand la charité chrétienne ne fut pas un vain mot. Une enquête inédite et décisive

"Des catholiques au secours des Juifs sous l'Occupation" de Limore Yagil a été publié aux éditions Bayard.

Marc Buffard

Marc Buffard

Marc Buffard est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"Des catholiques au secours des Juifs sous l'Occupation"

de Limore Yagil 

Bayard

Parution le 1er juin 2022

355 pages

21,90 €

Notre recommandation : EXCELLENT 

THÈME

Une étude inédite et décisive sur l’ampleur du sauvetage des Juifs mené par l’Eglise entre 1941 et 1944.

POINTS FORTS

Le soutien de la quasi-totalité des évêques de France à la personne du maréchal Pétain, comme leur adhésion à la thèse du déicide commis par le peuple juif (thèse qui fut le terreau d’un certain antisémitisme catholique et ne fut définitivement rejetée qu’en 1965 lors du concile Vatican II), n’a nullement empêché ces prélats de soutenir et d’encourager des actes d’entraide aux juifs sous l’Occupation, parfois au péril de leur vie : tel fut le cas de Mgr Piguet, évêque de Clermont-Ferrand, arrêté par la police allemande en 1944, le jour de la Pentecôte, déporté à Dachau.

 Diocèse par diocèse, Limor Yagil met méticuleusement à jour le travail clandestin effectué par des institutions religieuses établissant des faux certificat de baptêmes, des couvents abritant des filières d’évasion pour franchir la ligne de démarcation, des écoles transformées en refuges avec l’appui du pape Pie XII (et l’on pense inévitablement au magnifique film de Louis Malle qui en fut l’illustration cinématographique, Au revoir les enfants)

Elle nous rappelle la célèbre lettre pastorale de Mgr Saliège, évêque de Toulouse, lue en chaire le 23 août 1942 dans toutes les églises du diocèse, qui résume l’esprit de ce soutien apporté aux juifs : « Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d’une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle. (…)Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos Frères. Un chrétien ne peut l’oublier. »

QUELQUES RÉSERVES

Nous sommes au regret de n’avoir pu en déceler…

ENCORE UN MOT...

En ces temps douloureux, la charité chrétienne ne fut pas un vain mot.

UNE PHRASE

« Obéir ou désobéir à l’autorité, tel est le problème de tous les temps »

L'AUTEUR

Limore Yagil, historienne franco-israélienne spécialiste de la France sous l’Occupation a déjà publié une dizaine d’ouvrages, dont le remarquable Chrétiens et Juifs sous Vichy (Cerf, 2005), la biographie de Jean Bichelonne (SPM, 2015) et Désobéir, des policiers et des gendarmes sous l’Occupation (Nouveau Monde, 2018).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !