Corée du Nord : et Kim Jong-Un présenta sa fille Kim Ju-ae au monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une photographie fournie par l'agence officielle KCNA mentionne pour la première fois l'existence de la fille de Kim Jong-un.
Une photographie fournie par l'agence officielle KCNA mentionne pour la première fois l'existence de la fille de Kim Jong-un.
©AFP

Héritage

Corée du Nord : et Kim Jong-Un présenta sa fille Kim Ju-ae au monde

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a supervisé le lancement du dernier missile balistique intercontinental, vendredi, accompagné de sa fille, qu'il a dévoilée au monde pour la première fois.

Juliette Morillot

Juliette Morillot

Juliette Morillot est journaliste, historienne et écrivaine spécialiste de la Corée du Nord et du Sud. Elle a publié aux éditions Robert Laffont "Le monde selon KimJong-un" coécrit avec Dorian Malovic.

Voir la bio »

Atlantico : Kim Jong Un s'est affiché avec sa fille pour la première fois, faisant beaucoup réagir. Que faut-il comprendre derrière cette image ? 

Juliette Morillot : C'était la toute première apparition de Kim Ju-ae, la fille de Kim Jong-Un. Son nom signifie littéralement Ju : "maître" et ae : "amour". Parfois traduit par "Impératrice de l'amour". C'est un nom coréen très classique mais dans le contexte actuel, c'est lourd de sens!

Lorsqu’il avait rencontré Mike Pompeo en 2019 Kim Jong-Un avait dit qu’en "tant que père et mari il ne voulait pas que ses enfants portent dans leur sac l’arme nucléaire toute leur vie". Tout le monde s’est emballé à la vue des photos de Kim Jong-Un et sa fille car personne n'est allé en Corée du Nord depuis longtemps, le pays est totalement fermé depuis la pandémie, donc les journalistes n'ont pas de réelles informations, ils surinterprètent chaque signe.

Certains disent qu'il présente son successeur au monde, qu'en est-il ?

Cela ne mange pas de pain de dire qu'il présente sa future héritière au monde. On pourrait dire cela comme on pourrait dire autre chose. Mais ces déclarations sont globalement fausses à mon sens car les Nords-Coréens ne présentent pas leurs successeurs de cette façon. On ne sait pas ce qui va se passer dans les années à venir, ni si elle sera au pouvoir. Kim Jong-Un lui-même n'aurait pas dû l'être, puisqu'il y avait Kim Jong-Nam. D'autres commentateurs ont dit que c'était pour humaniser son image, mais ce n'est pas significatif, car en Corée du Nord, Kim Jong-Un est toujours représenté comme proche des gens. Et peu lui importe son image dans les médias internationaux ! 

De même, il ne présente pas sa fille au monde. Les Nords-Coréens ont un agenda qu’ils suivent et n'agissent pas en fonction du monde. Ils sont très auto-suffisants à ce sujet et ne répondent jamais aux rumeurs, surtout sur la vie privée!

Que faut-il réellement y lire en ce cas ? Y-a-t-il un symbole à lui donner ? 

Il y a un symbole très clair derrière cette sortie oui, celui du père protecteur de la nation. Il l'a dit, et il voulait que le message soit très clair pour les Nord-Coréens.  On peut se souvenir que lors de la mort de Kim Jong-Il, les gens pleuraient car les dirigeants nord-coréens et le parti du Travail représentent les parents du peuple nord-coréen. C’est plutôt une réponse directe à un livre de la défense américaine qui disait que les Etats-Unis n’hésiteraient pas à utiliser l’arme nucléaire. Kim Jong-Un reprend la position du bon père protecteur de la nation qu'il va mettre à l'abri grâce à l’arme nucléaire. Il veut protéger son peuple. Les enfants sont toujours au cœur de tout et c’est logique qu’il fasse allusion à la famille et aux enfants car cela fait partie de la rhétorique nord-coréenne classique.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !