8 fantastiques missions de la NASA… n’ayant jamais dépassé le stade du projet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Un projet de colonie spatiale de la Nasa
Un projet de colonie spatiale de la Nasa
©NASA

Objectif : nul

8 fantastiques missions de la NASA… n’ayant jamais dépassé le stade du projet

Toujours prête à conquérir l'espace, l'agence spatiale américaine a tenté bien des choses, avec des réussites mais aussi des échecs. Certains de ces projets, finalement stoppés, repoussaient toujours plus loin l'ambition humaine.

1 - Un laboratoire roulant sur la Lune

Dans les années 1960, alors que les Américains visent la Lune, les ingénieurs de la Nasa réfléchissent à la meilleure façon d'étudier la surface du satellite, dont les conditions sont encore mal connues. Avec son allure de dragster, mélangé à un camping-car vintage, le Molab devait être le laboratoire mobile des premiers astronautes à marcher sur la Lune. Développé à partir de 1963, des prototypes ont même été construits pour les missions suivantes mais il ne quitteront jamais la terre ferme du Nouveau-Mexique. Avec ses 3,7 tonnes et ses six mètres de long, il était totalement inenvisageable d'envoyer un Molab dans l'espace avec les fusées opérationnelles de l'époque. En 1968, le projet est abandonné et le seul modèle restant est désormais au musée.

2 - Un voyage autour de Vénus

Le début de l'ère spatial, dans les années 1960, a laissé entrevoir des destinations lointaines pour l'Homme. Trop lointaines probablement. En 1963, une équipe de 13 scientifiques de la Nasa étudie la possibilité d'un survol de Mars et de Vénus par des Hommes. Rien que ça. Les chercheurs espéraient profiter des nouveaux progrès dans le nucléaire pour lancer des fusées bien plus puissantes qui permettraient de voyager autour de nos planètes voisines. L'idée était que, si l'agence était capable d'emmener des humains sur la lune, elle pourrait les faire aller plus loin. Dix ans après, la Nasa envisage d'utiliser l'équipement des missions lunaires pour mener à bien cette ambition. Mais les difficultés d'un tel voyage (toujours pas résolues aujourd'hui) et le coût astronomique ont mis un terme au projet.



3 - Des colonies dans l'espace

Entre 1960 et 1966, la Nasa voit son budget annuel passer de 3,2 milliards de dollars à 43,5 milliards de dollars. En retard face aux Soviétiques, les Américains sont capables, en quelques années d'envoyer un homme sur la Lune. Avec une telle progression, la colonie spatiale n'avait plus rien d'utopique. Dans les années 1970, les astronomes imaginent donc de s'implanter durablement dans les étoiles comme le laissait penser la science-fiction d'anticipation. Le physicien Gerard O'Neill, aidé du Centre de recherche de la Nasa, propose même d'énormes vaisseaux où les humains pourraient s'installer. Le concept est idyllique : les colons cultiveraient leur nourriture avec la terre puisée sur la Lune et utiliseraient l'énergie solaire pour produire de l'énergie. En revanche, le coût et les difficultés techniques ont laissé la colonie spatiale à l'état de rêve.



4 - Une base lunaire gonflable

Après le premier pas sur la Lune de Neil Armstrong en 1969, les astronautes s'attendaient à s'y implanter plus durablement. Plusieurs projets ont d'ailleurs émergé au fil des années mais l'arrêt brutal des missions Apollo, lié à la guerre au Vietnam et au premier choc pétrolier a renvoyé dans les cartons les concepts de la Nasa. En 1989, le président Bush veut relancer la conquête spatiale et annonce que l'homme retournera sur le satellite pour y rester durablement dès le début de la décennie 1990. Les ingénieurs imaginent ainsi le Lunar Outpost, une base gonflable sur le sol lunaire, capable d'accueillir jusqu'à 8 astronautes avec même des cultures pour se nourrir. La Nasa engage une étude de 90 jours mais finit par déterminer qu'il faudrait 20 ans pour mettre en place cette base lunaire et qu'elle coûterait… 300 milliards de dollars, soit 20 fois le budget de la Nasa. Le Lunar Outpost passe à la trappe. Et la station n'est sûrement pas près de voir le jour. L'agence spatiale américaine a annulé son retour prévu sur la Lune au profit de Mars.



5 - Une mission de 100 ans vers une étoile

S'il y a bien un concept fou parmi ceux de la Nasa, c’est le projet Longshot. Son ambition, envoyer une sonde autour d'Alpha Centauri B, une des étoiles les plus proches de la Terre. C'est tout de même 4,3 années lumières, soit des milliards de milliards de kilomètres. En 1987, la Nasa envisage tout de même d'y envoyer une sonde. Et cela prendrait 100 ans ! Il faudrait néanmoins développer un moteur à propulsion nucléaire pour atteindre une telle vitesse (13 000 kilomètres à la seconde), qui laissait à l'époque envisager les premiers voyages interstellaires. Finalement, la sonde ne va pas aller bien loin. Non seulement la technologie était loin d'être au point (et ne l'est toujours pas) mais surtout, difficile de convaincre l'administration américaine du bien-fondé d'une mission centenaire.



6 - La navette futuriste X-33

En 1996, la Nasa demande à l'entreprise américaine Lockheed Martin de lui dessiner la prochaine navette spatiale. Il en sortira le X-33, destiné à remplacer la navette de l'époque, très coûteuse et déjà victime d'un accident en 1986. Avec son design agressif, le X-33 devait voyager à Mach 13 (13 fois la vitesse du son) et allait devenir une référence du voyage commercial pour déposer des satellites ou rejoindre la station spatiale internationale. Problème, la navette accumule les défauts avec une technologie de haute pointe pas vraiment maîtrisée. La Nasa, qui a investi près d'un milliard de dollars, se retire du projet en 2001, alors que le prototype est pratiquement prêt. En 2003, la destruction de la navette Columbia scelle définitivement le sort des navettes américaines. La Nasa repasse à la fusée classique.

7 - Une combinaison Buzz l'éclair

En 2012, la Nasa dévoile le prototype de la combinaison qui équipera les prochains astronautes américains. Très spacieuse et dotée de bandes vertes fluorescentes, elle rappelle furieusement le personnage du film d'animation Toy Story, Buzz l'éclair. Une blague des ingénieurs ? Pas vraiment, la combinaison passe par tous les tests et est validée. Mais deux ans plus, la Nasa décide finalement de l'abandonner pour un design plus simple et moins voyant.



8 - L'exploration des lacs de méthane Titan
Titan, une des lunes de Saturne, intéresse depuis longtemps les chercheurs. Elle pourrait même être une possible terre d'accueil d'une vie extraterrestre. A sa surface, de vastes lacs de méthane pourraient être produits par certaines formes de microbes. Pour en avoir le cœur net, la Nasa voulait envoyer une sonde directement dans ces lacs. En 2005, la sonde Huygens s'est posée sur le sol aride de la lune après un voyage de 8 ans. Alors les ingénieurs espèrent, en 2009, envoyer un nouvel objet sur cette lune, équipé d'un moteur nucléaire révolutionnaire pour tenir le choc dans cette mer d'hydrocarbure. Evidemment, les fonds commencent rapidement à manquer, dès 2012 et l'année suivante le développement du moteur nucléaire est suspendu. Il faudra encore attendre de nombreuses années avant de trouver de la vie éventuelle sur Titan.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !