"Bilan de l'histoire" : C'est beau et tonique, une immense culture ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Bilan de l'histoire" : C'est beau et tonique, une immense culture !
©Culture-Tops

Atlanti-culture

"Bilan de l'histoire" : C'est beau et tonique, une immense culture !

Ce début d'année peut être une bonne occasion de découvrir une des synthèses les plus riches de notre Histoire, faite en 1946 par René Grousset, et très opportunément rééditée. Un très bon outil de compréhension du monde d'aujourd'hui.

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

LIVRE
BILAN DE L'HISTOIRE
de René Grousset
Ed. Desclee de Brouwer

L'auteur

A lire René Grousset, on mesure combien le temps des grands orientalistes, nourris de culture classique européenne, est aujourd’hui révolu. Historien, conservateur du musée Guimet, grand connaisseur de l’art et des philosophies orientales, membre de l’Académie française, René Grousset est mort en 1952. Il a laissé quelques ouvrages de haute qualité, comme Figures de Proue, ainsi que plusieurs livres de référence sur les croisades dont il fut un spécialiste incontestable.

Thème

Cet ouvrage est la réédition d’un livre paru en en 1946 et intitulé –en toute modestie – Bilan de l’Histoire. Il est vrai que l’ambition de cet opus est forte : René Grousset passe en revue toutes les grandes civilisations. Il en explique les tendances principales, les compare et les juge. Il s’attache aussi à exposer les grandes religions et philosophies orientales, l’art asiatique, de l’Inde à la Chine, du Védisme au Bouddhisme. Il médite sur les thèmes des invasions, sur le rapport des civilisations nomades et des sociétés sédentaires, sur les croisades et les occasions manquées de l’Histoire. Enfin il termine sur un hommage à Joseph Hackin, archéologue et conservateur au musée Guimet, mort lors d’un torpillage pendant la guerre.

Autant dire que l’ouvrage est aussi riche que complexe. Chacun peut y trouver de quoi satisfaire sa curiosité intellectuelle.

Points forts

C’est évidemment l’immense culture de Grousset qui retient en premier lieu l’attention du lecteur. Il semble tout connaître des sujets qu’il aborde et fournit à son lecteur une mine d’informations.

Sa capacité de synthèse historique est phénoménale ; mettant en rapport des événements survenus à des siècles de distance, il fait percevoir les tendances lourdes sous les faits ; autant de principes d’explication qui rendent clairs des épisodes historiques qui autrement demeureraient confus. Ainsi, sa vision du Proche Orient qui reste marqué par l’aventure d’Alexandre et constitue depuis le quatrième siècle le champ clos des luttes entre l’Hellénisme et le monde sémitique ; ainsi également du Japon à propos duquel il rapproche, pour en montrer les dangers, deux périodes d’expansionnisme, avant les Tokugawa et à la fin de l’ère Meiji.

Que ce livre ait été écrit juste après la seconde guerre mondiale permet de mesurer le chemin parcouru dans l’analyse historique depuis lors : certains concepts n’ont plus cours aujourd’hui, comme par exemple l’analyse en termes de races. Mais surtout, René Grousset ne s’embarrasse pas de politiquement correct et porte sur les civilisations et les religions sous revue des jugements fermes et discriminants. C’est rafraîchissant.

Points faibles

Il est difficile de prévoir l’avenir, même si les analyses de Grousset offrent au lecteur d’aujourd’hui des clés de compréhension formidables des événements contemporains. On peut seulement déplorer qu’il attache une importance excessive à des épisodes liés à la seconde guerre mondiale, qui seraient négligés aujourd’hui, alors qu’il traite peu d’éléments qui nous sembleraient macroscopiques, comme par exemple le communisme.

En outre,  il professe des idées qui ne sont plus guère acceptées de nos jours, notamment sur la colonisation. Enfin, son livre est une somme assez touffue qui nécessite, de la part du lecteur, de solides bases et des intérêts panoramiques.

En deux mots

Une superbe synthèse de l’Histoire qui donne des clés précieuses pour la compréhension du monde d’aujourd’hui.

Un extrait

Ou plutôt deux:

- « Tout le drame européen depuis quinze cents ans ne vient-il pas de ce que nous avons laissé se rompre entre nous la paix romaine ? »

-  « Les peuples indo-européens demeurés sous le climat natal, Germains, baltiques et Slaves, sont restés des barbares jusqu’au jour où ils ont accepté, directement ou par intermédiaire, l’influence méditerranéenne. »

RECOMMANDATION : EXCELLENT

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !