Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les tarifs vétérinaires varient énormément, selon une étude.
Les tarifs vétérinaires varient énormément, selon une étude.
©Mladen ANTONOV / AFP

Ca va faire grogner

Tarifs vétérinaires : certains tarifs ont fortement augmenté en trois ans

Une étude du site Le Mammouth Déchaîné montre que les tarifs de certains actes vétérinaires ont bondi de plus de 10% depuis 2018 et que les différences de prix vont de 1 à 10 suivant les cabinets.

Le site d'information Le Mammouth Déchaîné a dévoilé ce jeudi les résultats d'une grande enquête sur les tarifs des soins des chiens et chats pratiqués par les vétérinaires en France. Les relevés de prix du site, effectués auprès de plus de 2400 cabinets vétérinaires, révèlent une augmentation croissante des inégalités tarifaires depuis 2018, avec des écarts particulièrement importants dans certaines villes et régions.

Prenant pour référence les prix relevés par l’UFC-Que Choisir en 2018, Le Mammouth Déchaîné que les tarifs de plusieurs actes vétérinaires ont progressé bien plus rapidement que l’inflation : la stérilisation d’une chienne coûte 6,9 % de plus, à 308 € en moyenne, et celle d'un chien, 10,6% de plus à 199 €. Même des actes moins importants, comme le rappel de vaccination, ont connu de fortes hausses. "Pour les grands chiens, le tarif des trois actes (consultation, stérilisation et rappel de vaccination) est de 7 % supérieur à celui de 2018, soit le double de l’inflation sur la même période", note le site. Seule bonne nouvelle : les tarifs moyens pour une consultation de base sont restés stables, à 36 € pour un chat et 37 € pour un chien.

Ces tarifs moyens cachent de très forts écarts entre cabinets, mais aussi entre régions. "L’Ile-de-France est la région la plus chère de France pour les chiens ( + 23% par rapport au coût moyen national) suivie par la Guyane (+11%) et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (+8%). La Bretagne et l’Occitanie sont les régions où les tarifs apparaissent les moins élevés", écrit Le Mammouth Déchaîné. Pour les chats, le podium des régions les plus chères est identique (513 € en Île-de-France ; 455 € en PACA et 445 € en Auvergne-Rhône-Alpes), mais les moins chères sont la Normandie (387 €) et les Hauts-de-France (380 €).

Les écarts de prix allant parfois de 1 à 10 – la stérilisation d’une femelle chihuahua peut varier de 99 à 600 € selon le cabinet ; le rappel de vaccination d’un chat de 10 à 113 € ‒ incitent l'UFC Que Choisir à rappeler l'importance de comparer les tarifs avant de s'engager auprès d’un vétérinaire. 

À Lire Aussi

Les chats sont l’avenir de Marine Le Pen : s’ils pouvaient voter elle serait élue en 2022…

(1) 2 401 cabinets et cliniques vétérinaires dans 95 départements français ont été interrogés par téléphone du 22 mars au 9 avril 2021 de façon anonyme. Au total, 14 014 tarifs ont été collectés.

Le Mammouth Déchaîné

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !