Mort de l’acteur et réalisateur Jean-François Stévenin à l’âge de 77 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'acteur et réalisateur français, Jean-François Stevenin, lors des funérailles de Guillaume Depardieu, fils de Gérard Depardieu, le 17 octobre 2008 à l'extérieur de l'église de Bougival.
L'acteur et réalisateur français, Jean-François Stevenin, lors des funérailles de Guillaume Depardieu, fils de Gérard Depardieu, le 17 octobre 2008 à l'extérieur de l'église de Bougival.
©MARTIN BUREAU / AFP

Disparition

Mort de l’acteur et réalisateur Jean-François Stévenin à l’âge de 77 ans

L'acteur Jean-François Stévenin est mort à 77 ans. Jean-François Stévenin avait joué pour François Truffaut, Bertrand Blier et Jacques Demy. Il a marqué de nombreuses générations de cinéphiles avec ses trois films (« Passe-montagne », « Double messieurs » et « Mischka »), et ses nombreux rôles.

Jean-François Stévenin est décédé le mardi 27 juillet à 77 ans, selon sa famille à l'AFP. « Il est décédé à l'hôpital à Neuilly, il s'est bien battu », selon les précisions de ses proches.

Réalisateur de trois films considérés comme culte (« Passe montagne », « Doubles messieurs » et « Mischka »), Jean-François Stévenin est un acteur prolifique.

Il avait notamment participé en tant qu’acteur à « L'argent de poche » de François Truffaut, « Une chambre en ville » de Jacques Demy ou « Le pacte des loups » de Christophe Gans.

Jean-François Stévenin avait été étudiant à HEC. Il a découvert les plateaux de cinéma lors d'un stage à Cuba sur la production laitière.

En 1968, il devient assistant d'Alain Cavalier sur le tournage de « La Chamade ».

Jean-François Stevenin est ensuite rapidement devenu une figure familière du cinéma français.

Dans les années 1980, Jean-François Stévenin a tourné sous la direction de Jean-Luc Godard (« Passion »), Bertrand Blier (« Notre histoire ») et Catherine Breillat (« 36 Fillette »). Il a également joué dans « L'Homme du train », réalisé par Patrice Leconte.

Son travail de cinéaste lui vaudra en 2018 un prix Jean-Vigo d'honneur qui lui a été remis par Agnès Varda. Cette récompense distingue l'indépendance d'esprit, la qualité et l'originalité.

Son dernier film, « Illusions perdues » de Xavier Giannoli, adapté de Balzac, devrait être présenté à la rentrée à la Mostra de Venise.

Au cours de sa carrière, Jean-François Stévenin a été acteur dans près de 200 films, téléfilms, séries et courts métrages.

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !