Mohamed Mbougar Sarr remporte le prix Goncourt 2021 avec "La plus secrète mémoire des hommes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr pose lors d'une séance photo à Paris, le 17 septembre 2021.
L'écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr pose lors d'une séance photo à Paris, le 17 septembre 2021.
©JOEL SAGET / AFP

Prix littéraires

Mohamed Mbougar Sarr remporte le prix Goncourt 2021 avec "La plus secrète mémoire des hommes"

Mohamed Mbougar Sarr vient de remporte le prix Goncourt 2021 avec "La plus secrète mémoire des hommes". Le prix Goncourt, le plus ancien prix littéraire français récompense depuis 1903 "le meilleur ouvrage d'imagination en prose, paru dans l'année" et écrit par un auteur d'expression française.

L'écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr remporte le prix Goncourt 2021 pour "La plus secrète mémoire des hommes", publié Editions Philippe Rey, ce mercredi 3 novembre. Trois autres auteurs étaient finalistes du plus ancien prix littéraire français, qui récompense depuis 1903 "le meilleur ouvrage d'imagination en prose, paru dans l'année" et écrit par un auteur d'expression française. 
Christine Angot avec "Le Voyage dans l'Est" (Flammarion), Sorj Chalandon avec "Enfant de salaud" (Grasset) et Louis-Philippe Dalembert avec "Milwaukee Blues" (Sabine Wespieser) figuraient parmi les finalistes de ce prix Goncourt 2021.
Mohamed Mbougar Sarr succède donc à Hervé Le Tellier qui avait remporté le prix l'année dernière avec L'Anomalie (publié chez Gallimard).
Le jury du Goncourt, présidé par Didier Decoin et réuni au restaurant Drouant à Paris, a rendu son verdict ce mercredi. Mohamed Mbougar Sarr a été désigné au premier tour avec six voix, a annoncé Philippe Claudel, secrétaire général du Goncourt, au restaurant Drouant, à Paris.
"La plus secrète mémoire des hommes" est le quatrième roman de Mohamed Mbougar Sarr. Ce roman oscille entre enquête et réflexion sur le métier d'écrivain. L'ouvrage relate la vie d'un écrivain sénégalais qui se rend à Paris pour retrouver la trace de T.C. Elimane, auteur d'un livre mythique, paru en 1938 : Le labyrinthe de l'inhumain.
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !