La vague scélérate (géante et isolée) la plus extrême a été constatée au large de l'île de Vancouver (Canada) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Vague
Vague
©Flickr - Jérémie Janisson

Océan

La vague scélérate (géante et isolée) la plus extrême a été constatée au large de l'île de Vancouver (Canada)

Cette vague a été enregistrée grace à une bouée d'un institut de recherche

 Les vagues scélérates, du nom de ces vagues gigantesques se formant de façon spontanée et isolée, intriguent les scientifiques depuis que la première d’entre elles a été documentée en 1995. Le jour du nouvel an, une vague d’environ 26 mètres vient frapper la plate-forme pétrolière Draupner, au large des côtes norvégiennes raconte Sciences et Avenir.

En novembre 2020, la vague scélérate (rogue wave en anglais) la plus extrême jamais observée a été localisée au large d’Ucluelet, une bourgade située sur l'île de Vancouver, en Colombie-Britannique. L'événement, capté grâce à une bouée de mesure, placée à 7 lm au large par l'institut de recherche canadien MarineLabs, a fait l'objet d'une publication (en anglais) le 2 février 2022 dans la revue scientifique Nature.

Avec ses 17,6 mètres, soit la taille d’un immeuble de six ou sept étages, elle n’est pas la plus haute vague scélérate à avoir été répertoriée (certaines ont été mesurées à 34 mètres). Elle bat toutefois un record de proportionnalité : sa taille relative par rapport aux autres vagues qui l'entouraient au moment de sa formation est sans précédent.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !