Etre victime de racisme accélérerait le vieillissement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Etre victime de racisme accélérerait le vieillissement
©Ruetrs

Réaction en chaîne

Etre victime de racisme accélérerait le vieillissement

C'est en tout cas ce qu'avance une étude réalisée sur des hommes afro-américains.

Etre victime d’actes et de propos discriminatoires accélérerait le vieillissement. C’est ce qu’avance une étude publiée en janvier par des scientifiques américains dans l’American Journal of Preventive Medecine. Aux Etats-Unis, les hommes noirs meurent en moyenne à 69,7 ans, contre 75,7 ans chez les hommes blancs. Un fait jusque-là expliqué par le niveau de vie des noirs, généralement inférieur à celui des blancs. Or, cette étude apporte un regard nouveau sur la question.

"Les résultats suggèrent que plusieurs niveaux de racisme, y compris les expériences interpersonnelles de discrimination raciale et les préjugés raciaux négatifs, fonctionnent conjointement afin d'accélérer le vieillissement biologique chez les hommes afro-américains. Les efforts de la société pour lutter contre la discrimination raciale visant à promouvoir des attitudes positives en groupe peuvent protéger contre le vieillissement biologique prématuré dans cette population", concluent les chercheurs.

L’étude a été réalisée sur 92 hommes afro-américains de 30 à 50 ans. Ces derniers ont été soumis à des tests médicaux et à des questionnaires leur demandant dans quelle mesure ils souffraient du racisme au quotidien.

Lu sur Slate Afrique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !