Concours Miss France : Les candidates auront désormais un contrat de travail | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Miss Tahiti à côté de l'animateur Jean-Pierre Foucault à Lille, le 15 décembre 2018.
Miss Tahiti à côté de l'animateur Jean-Pierre Foucault à Lille, le 15 décembre 2018.
©FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Concours Miss France : Les candidates auront désormais un contrat de travail

Contrats de travail, attaque des féministes ... Alexia Laroche-Joubert, productrice de l'émission, profite de l’élection prévue le 11 décembre à Caen (Calvados), pour apporter quelques précisions sur cette nouvelle édition.

Alexia Laroche-Joubert, productrice de l'émission, annonce un vrai changement pour cette élection 2021. « Les 29 miss auront des contrats de travail dans le cadre de la cérémonie à Caen ». 

Elle en profite également pour faire le point sur les critiques et le manque de modernité reproché au concours. « Il y a peut-être des discussions à avoir sur le terme juridique de célibataire. Sur les tatouages, on a été un peu trop restrictifs aussi, mais on doit parler de ses questions avec les comités également ». 

Dernière ombre au tableau: les attaques récurrentes de groupes féministes, qui tenteraient de sabotter l'émission. Alexia Laroche-Joubert hausse le ton: « ces polémiques par des groupes néo-féministes ne sont que du buzz. Je voulais les rencontrer mais ce n’est pas possible de discuter avec elles car elles ne veulent qu’une seule chose : tuer le concours ». 

L'élection sera diffusée le 11 décembre sur TF1.

À Lire Aussi

Jugé "sexiste" et "discriminatoire", des féministes décident d'attaquer le concours Miss France aux prud’hommes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !