Bono et The Edge de U2 ont chanté en solidarité avec les Ukrainiens depuis le métro de Kiev | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Bono, chanteur du groupe U2, Antytila​, un chef de groupe musical ukrainien et maintenant militaire dans l'armée ukrainienne Taras Topolia, et le guitariste David Howell Evans (The Edge) se produisent dans le métro de Kiev.
Bono, chanteur du groupe U2, Antytila​, un chef de groupe musical ukrainien et maintenant militaire dans l'armée ukrainienne Taras Topolia, et le guitariste David Howell Evans (The Edge) se produisent dans le métro de Kiev.
©Sergei SUPINSKY / AFP

Concert depuis l'Ukraine

Bono et The Edge de U2 ont chanté en solidarité avec les Ukrainiens depuis le métro de Kiev

Le chanteur du groupe U2 s'est rendu dans le métro de la capitale ukrainienne pour y donner un concert de soutien au peuple victime de l'invasion russe. Il a été invité par le président Volodymyr Zelensky.

Bono, le chanteur du groupe U2, a donné ce dimanche 8 mai à la mi-journée un mini-concert dans le métro de Kiev en Ukraine, selon des informations de BFMTV. Il était accompagné à la guitare par son acolyte The Edge. Les deux musiciens ont été invités par le président Volodymyr Zelensky:

« Il nous a invités à jouer à Kiev en signe de solidarité avec le peuple ukrainien et c'est donc ce que nous sommes venus faire », a précisé le groupe sur Twitter.

Bono et The Edge ont sorti le mois dernier le morceau « Walk On Ukraine », dans lequel ils rendent hommage au courage du peuple ukrainien.

Beaucoup de personnalités du monde de la culture se sont mobilisées ces dernières semaines pour l'Ukraine et ont levé des fonds, comme Angelina Jolie qui s’est mobilisée auprès des enfants et des Ukrainiens à Lviv, dans l'Ouest de l'Ukraine.

BFMTV - The Telegraph - The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !