Bébé : sucer la tétine de votre progéniture réduit ses risques d'allergies | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Une hygiène trop stricte empêcherait le système immunitaire du bébé de se développer.
Une hygiène trop stricte empêcherait le système immunitaire du bébé de se développer.
©DR

C'est pour leur bien

Bébé : sucer la tétine de votre progéniture réduit ses risques d'allergies

La salive des parents stimulerait le système immunitaire des bébés, diminuant ainsi les risques d'allergies.

Au lieu de stériliser la tétine de votre enfant, "nettoyez" la en la mettant dans votre bouche. C'est pour le bien de votre bout de choux ! En effet, selon une étude menée par un groupe de chercheurs suédois, et publiée dans la revue Pediatrics, la salive des parents transmet au nourrisson des microbes et habitue son organisme à mieux leur résister. Ces bébés développent alors moins d’allergies, d’asthme ou encore d’eczéma.

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont observé 184 nouveau-nés suédois dont 123 possédaient une tétine, sur une période de trois ans. A l’âge de 6 mois, 65 parents ont déclaré nettoyer les tétines avec leur salive, et les autres avec de l’eau. Résultat : à 18 mois, les enfants dont la tétine avaient été "nettoyée" avec la salive des parents avaient un risque d'allergies, d’asthme et d’eczéma moindre. D'après les chercheurs, c'est "probablement dû à une stimulation précoce du système immunitaire de l'enfant par les germes transmis dans la salive de son parent".

Cette étude tend à prouver qu'il n'est pas forcément bon pour le bébé de trop aseptiser son environnement. "Un certain mode d'interaction avec l'environnement microbien est en fait une bonne chose pour les nourrissons", déclare l'auteur de l'étude.

Prudence toutefois : "Il ne faut pas conclure que [sucer la tétine de ses bébés] est une bonne habitude", nuance le Dr Bertrand Delaisi, secrétaire général adjoint de la Société française de pédiatrie interrogé par Le Figaro. Cela expose aussi les bébés à un risque de transmission de virus, comme le virus respiratoire syncytial ou l'herpès.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !