Arctique : d'ici 2050, les bateaux pourraient bien traverser le pôle Nord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La route serait environ 40% plus courte qu'un trajet par le canal de Suez
La route serait environ 40% plus courte qu'un trajet par le canal de Suez
©Reuters

Nouvelle route

Arctique : d'ici 2050, les bateaux pourraient bien traverser le pôle Nord

Ce serait la conséquence de la réduction du volume de glace dans la région de l'Arctique avec le réchauffement climatique.

Selon des scientifiques américains de l'University of California, les navires de commerce pourraient bien être capables de traverser directement le pôle Nord d'ici 2050. Ce serait la conséquence de la réduction du volume de glace dans la région de l'Arctique avec le réchauffement climatique.

Grace à la fonte des glaces, les tankers et autres cargos pourraient donc être capables de briser la glace et de créer ainsi de nouvelles routes entre l'Asie et l'Amérique du Nord. Selon les scientifiques, les navires ordinaires pourraient alors naviguer facilement sur le passage du Nord-Est, et les bateaux équipés devraient être capables d'emprunter la route la plus courte possible entre les océans Pacifique et Atlantique, directement à travers le pôle Nord.

La route directe à travers l'Arctique serait environ 40% plus courte qu'un trajet par le canal de Suez et 20% plus courte que le passage du Nord-Est.

L'année dernière, seulement 46 navires ont pu réaliser un passage trans-arctique. Le grande majorité d'entre eux étaient escortés par des bris-glaces russes, pour un coût extravagant.

Les prédictions des scientifiques californiens devraient avoir des conséquences majeures dans les domaines du transport maritime, de l'exploitation des ressources naturelles et du droit des voies navigables. Les scientifiques ont dors et déjà prévenu les autorités internationales de la nécessité de nouvelles régulations qui protègent l'environnement et les marins qui prendraient cette nouvelle route.

Lu sur DailyMail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !