A quoi un trou noir ressemble-t-il ? Des astronomes expliquent des phénomènes spatiaux invisibles qui régissent l'univers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Cette photo n'est pas ce à quoi ressemble un trou noir... C'est l'oeuvre de l'imagination d'un artiste.
Cette photo n'est pas ce à quoi ressemble un trou noir... C'est l'oeuvre de l'imagination d'un artiste.
©Reuters

Science

A quoi un trou noir ressemble-t-il ? Des astronomes expliquent des phénomènes spatiaux invisibles qui régissent l'univers

Un nouveau projet appelé le télescope Event Horizon combinera bientôt des observations à partir d'un réseau mondial de radiotélescopes pour obtenir des données sur les objets dans l'espace qui, autrement, seraient trop petit à observer.

Les astronomes ontpublié lespremières images dece à quoi ils pensent qu'un trou noir ressemble. Ilsadmettent qu'ilsn'ont pas encoreles moyens technologiques suffisants pour vérifierleur théorie.Les trous noirs sontinvisibles, commemême la lumière nepeut échapper àleur attraction gravitationnelle.Mais on croitque ses contours devraient être visibles à partir du rayonnement émis par la matière alors qu'ils sont un pointde non-retour vers l'horizon des évènements. On peut définir l'horizon des évènements par les rayons de lumière qui ne vont jamais tomber dans le trou noir, mais ne vont jamais s'échapper de sa force gravitationnelle non plus.

C'estcette attentequi a conduitAymanBenKamruddinde l'Université deCalifornie,Berkeley, àprésentercette imagede ce à quoi un trou noirpourrait ressembler, à la221e séancedel'American Astronomical Society. Commel'image le montre,il est prévu quela première imaged'un trou noir-qui devrait montrer ses contours -prendra une formede croissant,plutôt que la formeblobby, plus connu. "L'environnement immédiat d'un trou noir contient de nombreux phénomènes physiques et émet de la lumière", raconte M. Kamruddin dans LiveScience. "Techniquement parlant, nous n'observons pas exactement le trou noir, mais nous résolvons l'horizon des événements".

L'image de M. Kamruddin n'est pas seulement un exercice de spéculation astronomique. Elle est basée sur un modèle que les astronomes utilisent pour se préparer à interpréter les images qui seront disponibles à partir du dispositif en cours de construction. Un nouveau projet appelé le télescope Event Horizon combinera des observations à partir d'un réseau mondial de radiotélescopes pour obtenir des données sur les objets dans l'espace qui, autrement, seraient trop petit à observer. "Le Télescope Event Horizon est le premier à résoudre des échelles spatiales comparables à la taille de l'horizon des événements d'un trou noir, a expliqué Berkeley astronome Jason Dexter, qui a collaboré avec M. Kamruddin sur l'image. Je ne pense pas qu'il est fou de penser que nous pourrions obtenir une image au cours des cinq prochaines années".

Finalement, les chercheurs espèrent pouvoir utiliser les premières images de Sagittarius A * pour peser le trou noir au centre de notre galaxie. Ils espèrent aussi prouver certains aspects de la théorie de la relativité générale qui n'ont jusqu'à présent pas été confirmés. M. Kamruddin promet que la simple obtention d'une image sera "époustouflante". Il raconte dans LiveScience: "Ce sera une confirmation directe de l'horizon des événements, dont on a déjà parlé, mais personne ne l'avait jamais réellement vu."

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !