Régionales : en colère, Morano charge Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters
Nadine Morano dénonce la prise de position de l’ancien chef de l’Etat à son égard, pendant la polémique sur la "race blanche".

Accusation

Régionales : en colère, Morano charge Sarkozy

Nadine Morano a vu son investiture départementale retirée en Meurthe-et-Moselle par les instances nationales du parti Les Républicains.

Au lendemain du succès enregistré par le Front national lors du premier tour des élections régionales, Nadine Morano n’hésite pas à pointer du doigt le patron des Républicains. Ce lundi, l’eurodéputée a estimé que Nicolas Sarkozy "portait une responsabilité" dans ce résultat.

Selon elle, la prise de position de l’ancien chef de l’Etat à son égard, pendant la polémique sur la "race blanche", a été "franchement très mal reçue chez les militants, chez les adhérents". "Les Français sont attachés à défendre leurs valeurs, leur identité" poursuit-elle.

Nadine Morano a vu son investiture départementale retirée en Meurthe-et-Moselle par les instances nationales du parti Les Républicains. "Les positions de Nadine Morano ne sont, aujourd'hui, pas compatibles", avait estimé Philippe Richert, tête de liste du parti Les Républicains pour les régionales dans le Grand Est.

Vu sur France TV info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !