Une étonnante expérience d'optique : un verre d'eau retourne une flèche ; en images : découvrez la faune et la flore du Centre spatial guyanais | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Lorsque qu’un verre d’eau est déplacé devant la flèche et qu’on le met à une certaine distance, la flèche peinte semble se retourner.
Lorsque qu’un verre d’eau est déplacé devant la flèche et qu’on le met à une certaine distance, la flèche peinte semble se retourner.
©DR

Atlantico sciences

Une étonnante expérience d'optique : un verre d'eau retourne une flèche ; en images : découvrez la faune et la flore du Centre spatial guyanais

Et aussi : des drones de DHL livrent des paquets sur une île allemande ; Les poissons-lapins menacent les forêts d’algues de Méditerranée ; Planck ébranle la découverte des ondes gravitationnelles du Big Bang.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Une étonnante expérience d'optique : une verre d'eau retourne une flèche

Nos sens peuvent facilement être trompés. Avec un peu d’adresse et de patience, on peut manipuler la lumière et faire voir à notre cerveau des événements qui n’existent pas. Découvrez en vidéo cette expérience étonnante, qui met en scène deux choses que nous utilisons quotidiennement : un verre et de l’eau.

Au cours de cette expérience, lorsque qu’un verre d’eau est déplacé devant la flèche et qu’on le met à une certaine distance, la flèche peinte semble se retourner. Étonnant, mais pas inexplicable. En réalité cette illusion d'optique est due à la réfraction de la lumière. Quand un faisceau lumineux passe au travers d’un matériau il peut être plié ou fléchi jusqu'à créer ce type d’illusions.

Lire la suite sur Futura-sciences

En images : découvrez la faune et la flore du Centre spatial guyanais

Avec une superficie de quelque 700 kilomètres carrés, le Centre spatial guyanais offre une image quasi exhaustive des écosystèmes de la Guyane. De la savane à la forêt tropicale, des mangroves aux marais d’eau douce, tout y est. À ces milieux naturels s’ajoute une grande diversité d’espèces d’animaux qui vivent en toute quiétude dans l’enceinte du CSG. Pour valoriser ce patrimoine naturel exceptionnel, le Cnes a créé deux sentiers environnementaux ouverts à tous.

L’environnement et le Centre spatial guyanais sont deux atouts de la Guyane, de sorte qu’il est nécessaire de concilier le développement économique de cette industrie du lancement avec la préservation d’une biodiversité étonnamment riche dans cette partie du monde. Si les questions environnementales n’étaient pas une priorité au moment du premier lancement, le 9 avril 1968 avec la fusée Véronique, elles sont aujourd’hui au centre de toutes les décisions liées au développement du site.

Lire la suite sur Futura-sciences

Des drones de DHL livrent des paquets sur une île allemande

DHL a obtenu l’autorisation d’utiliser un drone pour livrer des colis sur l’île allemande de Juist. C’est la première fois que ce type d’appareil peut voler en Europe. Découvrez en vidéo ce qui pourrait bien être le futur des livraisons express, du moins dans les régions isolées.

Baptisé Parcelcopter, ce drone servira principalement à la livraison de matériel médical destiné à une pharmacie située sur l’île de Juist, au nord de l'Allemagne. L’appareil a obtenu l’autorisation de voler, dans un périmètre limité, par le ministre des transport allemand. Les drones pourront parcourir les 12 km qui séparent le continent de l’île de Juist et porteront des colis pesant jusqu’à 1,2 kg, en volant principalement au-dessus de la mer.

Lire la suite sur Futura-sciences

Les poissons-lapins menacent les forêts d’algues de Méditerranée

Deux espèces de ces poissons tropicaux se répandent dans les eaux chaudes du bassin méditerranéen. Leur présence a pour effet de diminuer la population des algues car ils en dévorent aussi bien les jeunes pousses que les vieux plants.

Les poissons-lapins sont des espèces tropicales arrivées dans la mer Méditerranée par le canal de Suez. Deux espèces ont d’abord été observées dans l’est de la Méditerranée en 1927 et 1956. Mais récemment elles ont été trouvées bien plus à l’ouest, en Croatie et dans le sud de la France. Les scientifiques s’interrogent sur l’impact de ces poissons sur l’écosystème, notamment sur les algues : dans la mer Méditerranée, les forêts d’algues fournissent une nourriture et un abri à de nombreuses espèces ; or ces poissons consomment des algues.

Lire la suite sur Futura-sciences

Planck ébranle la découverte des ondes gravitationnelles du Big Bang

Les membres de la collaboration Bicep2 pensaient avoir détecté les effets des ondes gravitationnelles du Big Bang dans le rayonnement fossile. Cette découverte est considérée comme une preuve convaincante des modèles d’inflation. Mais les membres de la collaboration Planck viennent de montrer que le signal observé pourrait s’expliquer en grande partie à partir des émissions des poussières de la Voie lactée. On ne sait pas encore quelle est la part précise de chacune de ces contributions. L'astrophysicienne Cécile Renault nous explique ce coup de théâtre.

Le 17 mars 2014, les membres de la collaboration Bicep2 ont généré une grande excitation dans la communauté scientifique en annonçant qu’ils pensaient avoir détecté les traces des ondes gravitationnelles accompagnant une phase d’inflation de l’univers très primordial. Si tel était bien le cas, l’humanité était au seuil d’une révolution en cosmologie et en physique fondamentale, ouvrant une fenêtre sur l’unification des forces de la nature et peut-être même sur la gravitation quantique et les multivers.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !