On savait que les minéraux influençaient les formes de vie, l'inverse est désormais prouvé aussi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Minéral de Quartz
Minéral de Quartz
©

Atlantico Green

On savait que les minéraux influençaient les formes de vie, l'inverse est désormais prouvé aussi

Un nouveau système taxonomique des minéraux révèle que les organismes vivants laissent une forte empreinte géochimique sur la planète.

Robert Hazen

Robert Hazen

Robert Miller Hazen est un minéralogiste et astrobiologiste américain. Il est chercheur à la Carnegie Institution of Geophysical Laboratory de Washington et professeur Clarence Robinson des sciences de la Terre à l'Université George Mason, aux États-Unis.

Voir la bio »

Atlantico : Dans une série d'articles publiés le 1er juillet dans American Mineralogist, vous établissez un nouveau système taxonomique de classification des minéraux qui accorde de l'importance à la façon dont les minéraux se forment et pas seulement à leur apparence. Quel est ce système taxonomique de classification des minéraux ? En quoi est-il différent des précédents ?

Robert Hazen : Le système traditionnel de classification des minéraux définit chaque "espèce" sur la base de sa combinaison unique de formule chimique idéalisée et de structure cristalline. De cette façon, le diamant, le quartz et la calcite sont identifiés comme des espèces minérales différentes. Notre système ajoute la façon dont le minéral s'est formé pour identifier les différents "types de minéraux". Dans notre système, le diamant d'impact diffère du diamant stellaire, qui diffère du diamant du manteau. Dans le cas de la pyrite, également appelée "or des fous", nous avons identifié 21 types différents. Le nouveau système évolutif est donc complémentaire du système standard.

Comment le développement géologique de la Terre et l'évolution de la vie s'influencent-ils mutuellement ?

Les minéraux et les roches ont coévolué pendant plus de 4 milliards d'années. Les minéraux ont joué un rôle clé dans les origines de la vie. La vie a ensuite créé de nombreux nouveaux environnements près de la surface de la Terre, qui ont donné naissance à des milliers de nouveaux minéraux. Et cette co-évolution n'a fait que s'accentuer au cours de l'histoire récente de la Terre.

Cette nouvelle classification permettra-t-elle de mieux comprendre la richesse des minéraux de notre planète ?

À Lire Aussi

Ces cristaux bleus trouvés sur une météorite qui nous éclairent sur l’enfance du soleil

Le système évolutif a été conçu spécifiquement pour éclairer notre compréhension de milliards d'années d'évolution planétaire. Nous reconnaissons maintenant que, s'il existe environ 5 800 espèces minérales, il y a plus de 10 000 types de minéraux, qui racontent une riche histoire de l'évolution de la Terre.

Votre nouveau système taxonomique pourrait-il aider à identifier les formations géologiques sur d'autres planètes ? 

Le nouveau système est important pour décrire les minéraux sur d'autres planètes. Par exemple, si un rover martien trouve le minéral pyrite sur Mars, la première question à se poser est "Quelle sorte de pyrite ?". Certains types nécessitent de l'eau, d'autres non. Et certaines sont formées biologiquement !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !