Pourquoi Elisabeth Borne n'engage pas la responsabilité de son gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Elisabeth Borne
Elisabeth Borne
©LUDOVIC MARIN / AFP

Déclaration de politique générale

Pourquoi Elisabeth Borne n'engage pas la responsabilité de son gouvernement

Elle n'a pas une majorité suffisante

Depuis plusieurs semaines, un doute planait sur les intentions de la cheffe du gouvernement, Elisabeth Borne : allait-elle solliciter – ou non – un vote de confiance des députés, à l’issue de sa déclaration de politique générale, qu’elle doit prononcer mercredi 6 juillet, à l’Assemblée nationale ? souligne Le Monde

"Cette question stratégique a finalement été tranchée. « La première ministre ne sollicitera pas la confiance des parlementaires », a annoncé le nouveau porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, lundi 4 juillet dans l’après-midi, à l’issue du premier conseil des ministres du gouvernement Borne 2." ajoute Le Monde.

"Ce mercredi, à 15 heures, la première ministre fera donc un discours devant les députés ; puis un autre le soir même devant les sénateurs, qui seront tous deux suivis d’un débat sans vote." précise Le Monde.

Depuis les élections législatives, le camp présidentiel ne dispose que d’une faible majorité relative.

Et le remaniement annoncé lundi a aggravé les choses : plusieurs députés ont fait leur entrée au gouvernement, et leurs suppléants doivent attendre un mois avant d'entrer à l'Assemblée nationale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !