Macron invité à rapatrier plus de 120 femmes et plus de 300 enfants français détenus par les forces kurdes syriennes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Femme française détenue dans un camp en Syrie
Femme française détenue dans un camp en Syrie
©BULENT KILIC / AFP

Terrorisme

Macron invité à rapatrier plus de 120 femmes et plus de 300 enfants français détenus par les forces kurdes syriennes

Un projet de retour global en France avait été abandonné il y a deux ans face à l'hostilité de l'opinion publique

Depuis une semaine, une dizaine de femmes françaises provenant des rangs de l’organisation Etat islamique (EI) souligne Le Monde qui rappelle que plus de 120 femmes et plus de 300 enfants français – et non pas 200 comme il est souvent écrit – sont détenus par les forces kurdes syriennes. 

"Après la fuite dans la presse d’un projet de rapatriement massif il y a deux ans, l’Elysée avait reculé face aux réactions très hostiles, confirmées par un sondage. Depuis, c’est le blocage. Des rapatriements sporadiques, dits « au cas par cas », s’effectuent selon des critères difficiles à évaluer : trente-cinq enfants, présentés comme orphelins, ont rejoint la France depuis 2019." ajoute Le Monde.

Les pays occidentaux fournissent aux Kurdes syriens une aide matérielle en échange de leur rôle de geôliers de ce « Guantanamo extraterritorial » comme l'appelle un avocat cité par Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !