La pilule contraceptive protégerait du cancer de l'utérus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
La pilule contraceptive protégerait du cancer de l'utérus
©Flickr/Gnarls Monkey

Potion magique

La pilule contraceptive protégerait du cancer de l'utérus

Selon une étude britannique, le moyen contraceptif aurait permis d’éviter quelque 200 000 cancers de ce type au cours des dix dernières années.

La pilule, un bouclier contre le cancer de l'utérus? C'est ce qu'affirme une étude britannique publiée dans la revue The Lancet Oncology Journal, ce mercredi 5 août. Le moyen contraceptif aurait permis d’éviter quelque 200 000 cancers de ce type au cours des dix dernières années (dans les pays à haut revenu), selon les travaux des scientifiques. Ces derniers ont étudié les données de santé de quelque 27.000 femmes atteintes d’un cancer de l’endomètre dans 36 pays d’Europe, d’Amérique du nord, d’Asie, d’Australie et d’Afrique du sud.

Selon cette étude britannique, la prise d’un contraceptif oral pendant 5 ans ferait donc chuter le risque d’avoir un cancer de l’utérus (différent du cancer du col de l'utérus) avant 75 ans d’environ 25 %. Sa prise pendant dix ans diviserait pratiquement par deux le risque d’avoir un cancer de l’endomètre, qui passerait ainsi de 2,3 cas pour 100 femmes à 1,3. L'effet se prolongerait même après la cinquantaine et concernait aussi les femmes qui ont pris la pilule que durant quelques années.

Toutefois, l'étude précise que si la pilule fait baisser le taux de cancer du colon, elle augmente le risque de maladies cardiovasculaires.  L’Organisation mondiale de la santé (OMS), estimait en 2005 que la pilule était responsable d’une légère augmentation du risque de cancer du sein, du col de l’utérus et du foie mais avait un effet protecteur contre les cancers de l’ovaire et de l’endomètre.

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !