L'Allemagne décide d’abandonner le taux d'incidence comme critère clé dans la gestion de la crise sanitaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
La chancelière Angela Merkel prononce un discours lors d'une cérémonie pour célébrer le 75e anniversaire de la création de l'État de Rhénanie du Nord-Westphalie à Düsseldorf, le 23 août 2021.
La chancelière Angela Merkel prononce un discours lors d'une cérémonie pour célébrer le 75e anniversaire de la création de l'État de Rhénanie du Nord-Westphalie à Düsseldorf, le 23 août 2021.
©INA FASSBENDER / AFP

Lutte contre la Covid-19

L'Allemagne décide d’abandonner le taux d'incidence comme critère clé dans la gestion de la crise sanitaire

L'Allemagne a décidé de ne plus utiliser le taux d'infection à la Covid-19 comme seul critère pour décider si des restrictions doivent être appliquées pour contenir la propagation du virus, selon des précisions de la chancelière Angela Merkel.

L'Allemagne ne va plus se focaliser uniquement sur les taux d’incidence dans le cadre de la gestion de la pandémie de Covid-19. Ce dispositif ne sera plus utilisé par les autorités allemandes, selon les déclarations d’Angela Merkel ce lundi et d’après des informations de Reuters.

Le taux d'incidence sur sept jours était une mesure clé pour déterminer si des restrictions pouvaient être imposées ou levées en Allemagne, avec des seuils d'infection de 35, 50 et 100 pour 100 000 personnes déclenchant l'ouverture ou la fermeture de différentes sites, commerces ou lieux en Allemagne.

A mesure que le nombre de personnes entièrement vaccinées augmente, les appels se sont multipliés pour que le taux d'incidence soit abandonné afin de déterminer si les confinements et les restrictions sanitaires sont nécessaires.

Angela Merkel s’est exprimée ce lundi sur cette décision :

« Nous avons décidé aujourd'hui que nous n'avions plus besoin de mesures de protection globales lorsque le nombre de cas ou d'incidence est de 50, car une grande partie de la population est vaccinée ».

Le gouvernement allemand et les Etats fédéraux surveilleront dorénavant les chiffres des hospitalisations comme indicateur clé, à la manière de la France, pour savoir si le système de santé devient surchargé face à la pandémie de Covid-19, selon les précisions d’Angela Merkel.

3.668 nouvelles infections au Covid-19 ont été enregistrées lundi en Allemagne, selon l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses.

59 % de la population est complètement vaccinée et environ 64% a reçu au moins une dose.

Angela Merkel a incité les Allemands à se faire vacciner afin d’éviter une nouvelle vague dans les mois à venir.

Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !