Inondations en Inde : le bilan s'alourdit à plus de 130 morts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des pluies torrentielles ont frappé l'Inde ce weekend.
Des pluies torrentielles ont frappé l'Inde ce weekend.
©INDRANIL MUKHERJEE / AFP

Catastrophe

Inondations en Inde : le bilan s'alourdit à plus de 130 morts

Au moins 136 personnes sont mortes dans l'État du Maharashtra, après des pluies de mousson torrentielles qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrain.

Le bilan des inondations et des glissements de terrain provoqués par les fortes pluies de mousson en Inde s'est alourdi à 136 personnes, ont annoncé samedi les autorités, après que des pluies de mousson torrentielles ont provoqué des glissements de terrain et inondé des zones de faible altitude, isolant des centaines de villages. Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues.

Au moins 38 personnes ont été tuées à Taliye, à 180 kilomètres au sud-est de la capitale financière Mumbai, lorsqu'un glissement de terrain a rasé la majeure partie du petit village, ont déclaré les autorités de l'État. "De nombreuses personnes ont été emportées par les eaux alors qu'elles tentaient de s'enfuir" lorsque le glissement de terrain s'est produit, a déclaré à l'AFP un villageois, Jayram Mahaske, dont des proches sont restés bloqués. 

Plus de 90 000 personnes ont été évacuées des zones touchées pour être mises en sécurité alors que de fortes averses continuent de faire des ravages. Certaines parties de la côte ouest de l'Inde ont reçu jusqu'à 594 millimètres de pluie en 24 heures, obligeant les autorités à évacuer les personnes des zones vulnérables tout en libérant l'eau des barrages qui menaçaient de déborder. "De très fortes pluies inattendues ont déclenché des glissements de terrain dans de nombreux endroits et inondé des rivières", a déclaré aux journalistes le ministre en chef Uddhav Thackeray, qui dirige le gouvernement de l'État du Maharashtra. "Les barrages et les rivières débordent. Nous sommes obligés de libérer l'eau des barrages et, en conséquence, nous déplaçons les personnes résidant près des berges vers des endroits plus sûrs", a-t-il déclaré.

Les pluies de mousson saisonnières de juin à septembre provoquent chaque année des décès et des déplacements massifs dans toute l'Asie du Sud, mais elles fournissent également plus de 70 % des précipitations de l'Inde et sont cruciales pour les agriculteurs. Certains experts estiment que sous l'effet du réchauffement climatique, ces précipitations sont de plus en plus intenses.

À Lire Aussi

Inondations catastrophiques en Europe, mega vague de chaleur en Amérique du Nord : mais pourquoi autant de retard dans l’adaptation de nos villes au dérèglement climatique ?

À Lire Aussi

Inondations : le bilan passe à 133 morts en Allemagne et 27 en Belgique

À Lire Aussi

Projet Pegasus : des proches du Dalaï Lama auraient été ciblés par le logiciel espion pour le compte de l’Inde

À Lire Aussi

Zhengzhou : des pluies historiques et des inondations dévastatrices en Chine

À Lire Aussi

La Belgique touchée par de nouvelles inondations

À Lire Aussi

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !