Immobilier : les prix ont cessé de baisser à Paris mais baissent dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Paris
Paris
©Flickr/unicellular

Investissement

Immobilier : les prix ont cessé de baisser à Paris mais baissent dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne

Par contre les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne sont à la baisse

Dans les rues situées autour de la cathédrale, sur l’île de la Cité comme sur l’île Saint-Louis (IVe), les prix, en hausse de 3,2% depuis un an, atteignent, selon Meilleurs Agents, 16 666 euros le m2 en moyenne. Ce qui en fait le quartier le plus cher de la capitale. Ici, les prix peuvent parfois s’envoler bien plus haut pour atteindre jusqu’à 40 000 euros le mètre carré pour une vue sur Notre-Dame écrit Le Parisien.

 La baisse que connaît des prix de l’immobilier à Paris connaît un petit coup d’arrêt, selon les dernières données de Meilleurs Agents, spécialiste de l’estimation immobilière en ligne. Le prix moyen du mètre carré a augmenté de 0,2 % au cours du dernier mois pour atteindre 10187 euros, pour les appartements. Reste qu’après huit mois de baisse consécutive, les prix moyens ont diminué de 2 % sur un an.

« Il y a peu, les prix des petites surfaces n’étaient pas contestés. Aujourd’hui et depuis quelques mois, la marge de négociation est plus importante, surtout auprès de vendeurs un peu gourmands », explique-t-il, en citant l’exemple d’un bien d’environ 25 mètres carrés à rénover, situé rue Ramey dans le XVIIIe arrondissement, affiché initialement au prix de 250 000 euros, finalement vendu il y a deux mois pour… 209 000 euros remarque Le Parisien

Dans les Hauts-de-Seine, «ça baisse et ça va continuer de baisser». Alors que le département le plus riche de France bénéficiait d’une hausse des prix de l’immobilier continuelle depuis cinq ans, il souffre d’un léger ralentissement sur l’année écoulée.

Au niveau national, Les professionnels retiennent leur souffle avant la remontée des taux d’intérêt attendue cet été au niveau européen. Celle-ci pourrait gripper l’accès au crédit, freiner les ventes et faire chuter les prix ! selon Le Parisien.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !