Gabriel Attal affirme que "50% des 12-17 ans ont reçu une dose de vaccin" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Gabriel Attal affirme que "50% des 12-17 ans ont reçu une dose de vaccin"
©BERTRAND GUAY / AFP

La piqûre continue

Gabriel Attal affirme que "50% des 12-17 ans ont reçu une dose de vaccin"

Lors d'un déplacement dans le Var, le porte-parole du gouvernement a fait un point sur l'avancée de la campagne vaccinale qui connait un certain ralentissement.

Le gouvernement vise 50 millions de français vaccinés avant la fin du mois d'août, mais la stratégie semble avoir du plomb dans l'aile. D'une part, les chiffres de la quatrième vague commencent à se dégrader avec 10 000 personnes hospitalisées en France et plus de 2000 patients en réanimation. En réaction, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'est déplacé aujourd'hui dans le Var afin de rencontrer les restaurateurs et visiter un centre de vaccination. Dans le même temps il en a profité d'établir son état des lieux. 

Pour lui, "même si l’épidémie semble décélérer très légèrement ici depuis quelques jours, on est encore loin de dire "ouf", surtout à l’hôpital. Si nous n’avions pas déployé des moyens colossaux pour augmenter la vaccination, cette quatrième vague serait beaucoup plus meurtrière.". Ainsi,selon ses dires la stratégie gouvernementale des 50 millions de vaccinés à la fin août reste pertinente ainsi que tenable  et lorsque ce cap sera franchi ce sera un véritable cap. Par ailleurs, il se réjouit aussi que la France se place devant l'Allemagne ou les USA en proportion de la population vaccinée. 

Enfin sur l'école, il réaffirme l'objectif du gouvernement  « du présentiel » tout en respectant la sécurité sanitaire et il indique que déjà plus de 50 % des 12-17 ans ont reçu leur première injection.

À Lire Aussi

Doctolib, la licorne qui a sauvé la campagne vaccinale du fiasco et qui possède les clefs d’une réforme de tout le système de santé français
Nice Matin

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !