Cote de popularité : le "Closergate" n'a pas eu d'impact, François Hollande reste stable à 22% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La cote de popularité de François Hollande reste stable
La cote de popularité de François Hollande reste stable
©Reuters

Sondage

Cote de popularité : le "Closergate" n'a pas eu d'impact, François Hollande reste stable à 22%

Selon le baromètre Ifop pour le Journal du Dimanche, Jean-Marc Ayrault progresse lui de deux points, à, 26% d’opinions favorables.

Depuis deux semaines, François Hollande est dans la tourmente. Entre les interrogations sur sa politique (social-libéral ?, social-démocrate ?) et les révélations du magazine Closer sur une supposée relation avec l’actrice Julie Gayet, le président pouvait s’attendre à voir sa cote de popularité fondre comme neige au soleil. Et pourtant, il n’en est rien. En effet, selon un sondage Ipsos pour le Journal du Dimanche, le chef de l’Etat reste stable, mas très bas, à 22% d’opinions favorables. Toutefois, il est à noter que François Hollande doit faire face à un nombre record de mécontents (77%). Et six Français sur dix se déclarent très mécontents de son action. 

Dans le détail, selon le JDD, le président de la République remonte chez les sympathisants socialistes (+4). Preuve que le tournant social-démocrate passe dans son camp. Il n’y a pas, à ce stade, de "divorce avec sa majorité socialiste", selon Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, qui comment ce sondage pour le journal. "Les Français nous disent dans leurs réponses que François Hollande dessine un cap tourné vers l’emploi. Le message sur sa main tendue aux entreprises semble avoir été compris pour l'instant", poursuit Frédéric Dabi. De plus, le patron de l’Ifop constate que dans les réponses des personnes interrogées, une minorité relève pour l’instant "l’affaire Julie Gayet".

De son côté, Jean-Marc Ayrault s'en sort un tout petit mieux avec 26% de satisfaits en janvier contre 24% en décembre. C’est son deuxième mois de hausse consécutif. Concrètement, 71% des sondés sont mécontents du Premier ministre soit quatre points de moins qu'en décembre (75%). 3% ne se prononcent pas contre 1% en décembre.

Sondage réalisé du 10 au 18 janvier par téléphone auprès d'un échantillon de 1.950 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Lu sur le JDD.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !