Allemagne : au moins 520 terroristes potentiels dans la nature | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière
Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière
©Reuters

Achtung

Allemagne : au moins 520 terroristes potentiels dans la nature

Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière estime à au moins 520 le nombre "d'assaillants potentiels" présents dans le pays.

Voilà qui ne rassurera pas les citoyens allemands : dans un entretien accordé au journal Bild, le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière estimé qu'au moins 520 "assaillants potentiels" sont présents dans le pays. S'y ajoutent 360 personnes connues des services de polices pour leurs liens avec ces terroristes en puissance. 

"La menace terroriste émerge désormais de commandos étrangers ainsi que de loups solitaires fanatiques en Allemagne", explique-t-il dans cet entretien. "Les commandos s'introduisent clandestinement en Europe et préparent leurs opérations sans qu'on les repère, comme nous l'avons vu dans lors des attaques de Paris et Bruxelles. Mais il est encore plus difficile de débusquer les loups solitaires fanatiques. Malheureusement, il y a un réel danger en provenance de ces deux menaces."

Cet entretien intervient après deux attaques commises en juillet en Allemagne par des individus se réclamant de l'Etat islamique. De nombreux Allemands redoutent que des combattants djihadistes se soient glissés parmi le million de migrants accueillis par le pays l'année dernière, ce qui explique notamment les dernières déconvenues électorales d'Angela Merkel.

Thomas de Maizière a aussi souligné l'augmentation cette année du nombre d'enquêtes et d'arrestations liés à cette menace.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !