Quand Sarkozy trahit Sarkozy et les siens ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Quand Sarkozy trahit Sarkozy et les siens !
©LUDOVIC MARIN / AFP

Pauvre petit (tout petit) Nicolas…

Quand Sarkozy trahit Sarkozy et les siens !

Est-ce que c’est payant ?

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Pendant la campagne des présidentielles, il avait consciencieusement et inlassablement piétiné Valérie Pécresse. Elle était “nulle”, “incompétente”, “une pimbêche”.

Valérie Pécresse a fait un score lamentable lors de cette élection. Il est possible que Sarkozy ait eu une certaine influence sur ce résultat. Son pouvoir de nuisance était encore appréciable.

Des Républicains, il était le parrain au sens mafieux de ce terme. Puis les voyant à terre, il a  abandonné cette bande en voie de disparition. Et il a accepté de jouer les utilités en s’enrôlant sous la bannière d’un autre capo mafioso : Emmanuel Macron.

Il a éprouvé le besoin de donner des gages de fidélité à son nouveau chef. Ainsi il a reçu la candidate macroniste de la 4eme circonscription de Paris pour l’assurer de son soutien. Elle était opposée à la députée sortante LR.

Résultat : la candidate macroniste a été élue. La trahison ça paye. Pauvre petit (tout petit ) Nicolas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !