"Particulières" de Clara Leduc : cinq filles dans le vent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Particulières" de Clara Leduc est à découvrir au Théâtre La Manufacture des Abbesses à Paris.
"Particulières" de Clara Leduc est à découvrir au Théâtre La Manufacture des Abbesses à Paris.
©DR / Particulières / Manufacture des Abbesses

Atlanti-Culture

"Particulières" de Clara Leduc : cinq filles dans le vent

"Particulières" de Clara Leduc est à découvrir au Théâtre La Manufacture des Abbesses à Paris.

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

Particulières

De Clara Leduc

Compagnie : La Particulière

Durée : 1h10

Mise en scène

Clara Leduc

Avec Margaux Bonin, Chloé Boutron, Agathe Fredonnet, Ophélie Joly, Charlotte Lequesne

INFOS & RÉSERVATION

La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron

75018 PARIS

01 42 33 42 03

http://www.manufcaturedesabbesses.com

Jusqu’au 25 mai, le dimanche à 20h30, les lundis, mardis et mercredis à 21h

Nore recommandation : BON

THÈME

Particulières met en scène cinq trentenaires qui partagent leur vision du féminisme en utilisant judicieusement différents moyens qu’offre le spectacle vivant.

Ces femmes, chacune à leur façon, vivent leur quotidien et leur condition comme une histoire en perpétuelle révolution qui les rassemble et les divise.

Évidemment on parle de sa féminité, de son corps et donc de sexe : désir, vagin, clitoris, règles, épilation, dans un joyeux désordre et la totale exubérance que s’offrent cinq filles en roue libre.

Le spectacle est une suite de « situations » qui s’enchaînent en nous prenant par la main et posent un regard acéré sur la condition de femme en 2022.

POINTS FORTS

Le texte de Clara Leduc s’attaque à un sujet essentiel, pour ne pas dire existentiel avec une certaine légèreté et juste ce qu’il faut de distance entre le sujet et les personnages, ces cinq filles plutôt délurées. Le texte évite toujours l’écueil de la vulgarité et offre un panorama assez réjouissant de ce peuvent être les femmes de trente ans.

L’interprétation talentueuse et dynamique des cinq comédiennes est la qualité première du spectacle. Elles incarnent une sorte de féminisme décomplexée et décontractée, ce qui ne les empêche pas de s’opposer en de savoureuses querelles. Tour à tour complices ou agacées, solidaires ou opposées, elles campent des héroïnes de notre époque.

La mise en scène est l’autre belle réussite de la pièce, qui démarre façon comédie musicale avec un dispositif dépouillé mettant en valeur les interprètes. Dans Particulières, on chante, on danse, on cause, on bouge, on fait la guerre ... Un grand soin est par exemple apporté aux chorégraphies, parfaitement imaginées et interprétées.

Les scènes s’enchaînent facilement, le temps passe vite … La palme aux deux tableaux façon comédie musicale, vraiment très réussis.

QUELQUES RÉSERVES

Particulières est la première pièce de Clara Leduc. On lui pardonnera donc une certaine inconstance dans l’écriture qui prive le spectacle d’une intensité, d’une profondeur, qu’il atteint par moment.

ENCORE UN MOT...

Le féminin est... plurielle. Particulières tient sa promesse de proposer différents parcours / expériences / points de vue qui dressent un portrait kaléidoscopique des trentenaires et des différentes façons de vivre leur féminisme.

L'AUTEUR

Clara Leduc est autrice, metteuse en scène et comédienne.

Elle travaille avec différentes compagnies et collectifs. Elle pratique également la danse Modern Jazz depuis l’âge de quatre ans, et chorégraphie régulièrement des pièces de théâtre ainsi que des clips.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !