"Le Bourgeois gentilhomme" de Molière : un bourgeois dans tout son éclat ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Le Bourgeois gentilhomme" de Molière est à retrouver à la Comédie française.
"Le Bourgeois gentilhomme" de Molière est à retrouver à la Comédie française.
©

Atlanti-Culture

"Le Bourgeois gentilhomme" de Molière : un bourgeois dans tout son éclat !

"Le Bourgeois gentilhomme" de Molière est à retrouver à la Comédie française.

Jean-Pierre Hané

Jean-Pierre Hané

Jean-Pierre Hané est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

 

Voir la bio »

"Le Bourgeois gentilhomme"

De Jean-Baptiste Poquelin – dit Molière

Durée : 2H20 (sans entracte)

Avec Françoise Gillard, Silvia Bergé, Véronique Vella, Christian Hecq, Didier Sandre ou Guillaume Gallienne, Laurent Stocker, Gaël Kamilindi, Clément Hervieu-Léger, Nicolas Lormeau, Marie Oppert ou Géraldine Martineau, Yoann Gaziorowski, Nicolas Verdier

INFOS & RÉSERVATION

Salle Richelieu Comédie Française

1 place Colette

75001 PARIS

01.44.58.15.15

http://www.comedie-française.fr

07 mai 2022 21 juil 2022 (se renseigner en fonction du calendrier d’alternance)

THÈME

Un bourgeois fantasque se met en tête d’être homme du monde, bien au-dessus de sa condition, et ce au grand dam de toute sa famille. Femme, fille, servante et valet son soumis à son autorité ridicule.

Sa fille est amoureuse, et son prétendant devra user de stratagèmes bien peu conventionnels pour réussir son entreprise par le truchement de son valet. Toute la maisonnée s’y prêtera pour rendre à la raison cet homme dont la naïveté touchante n’a d’égale que son ridicule.

POINTS FORTS

Il y en a tant ! Valérie Lesort et Christian Hecq façonnent un « Bourgeois » original, décalé, inventif et désopilant. On soulignera l’interprétation décapante des comédiens français dont la fantaisie fait plaisir à voir. Entouré d’une bande de vautours magistralement interprétée par Nicolas Lormeau, Gaël Kamilindi, Didier Sandre et Jean Chevalier, Christian Hecq fait feu de tout bois. Il sait tout faire et ose tout ! Les premières scènes nous transportent dès l’abord dans un décalage résolument moderne et désopilant. Christian Hecq brille de tous ses feux et rend le personnage naïf et touchant sous ses airs d’autocrate. Silvia Bergé est une Madame Jourdain belle et franche, Véronique Vella est la parfaite incarnation qu’il fallait à Nicole. Le numéro de duettiste de Françoise Gillard et Clément Hervieu-léger est un régal de drôlerie et d’excès. De longtemps, ce spectacle n’avait autant fait rire et on imagine assez bien pourquoi elle était la comédie préférée du roi.

Une ré-orchestration fabuleuse, à la mode des Balkans, dynamise les intermèdes et leur donne un coup de jeune formidable.

La scénographie est impressionnante d’éclat.

QUELQUES RÉSERVES

Aucune, ce serait ridicule...

ENCORE UN MOT...

C’est un vent de folie qui emporte ce Bourgeois gentilhomme et toute sa maisonnée.

Assurément, la comédie Française est un joyau, qui nous offre ces dernières années de formidables spectacles, sous l’impulsion d’un administrateur digne d’éloges et d’une troupe riche de talents, avec un répertoire sans cesse renouvelé.

Nous avons vraiment une exception française culturelle et notre Molière national fête grâce à cette maison un très bel anniversaire. 400 fois bravo ! Précipitez-vous

UNE PHRASE

MADAME JOURDAIN : “ Ah ! mon Dieu ! miséricorde ! Qu’est-ce que c’est donc que cela ? Quelle figure ! Est-ce un momon que vous allez porter ; et est-il temps d’aller en masque ? Parlez donc, qu’est-ce que c’est que ceci ? Qui vous a fagoté comme cela ?

MONSIEUR JOURDAIN : Voyez l’impertinente, de parler de la sorte à un Mamamouchi !

MADAME JOURDAIN : Comment donc ?

MONSIEUR JOURDAIN : Oui, il me faut porter du respect maintenant, et l’on vient de me faire Mamamouchi.

MADAME JOURDAIN : Que voulez-vous dire avec votre Mamamouchi ?

MONSIEUR JOURDAIN : Mamamouchi, vous dis-je. Je suis Mamamouchi.”

L'AUTEUR

On fête cette année ses 400 ans, les documents ne manquent point pour le découvrir ou approfondir vos connaissances. Une très belle biographie de Pierre Borodonove ou bien encore Le roman de monsieur de Molièrede M. Boulgakov ou, pour les plus soucieux d’érudition, les travaux de Georges Forestier.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !