Et si le hasard n'existait pas ? L'étrange pouvoir des coïncidences | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Et si le hasard n'existait pas ? L'étrange pouvoir des coïncidences
©Reuters

Bonnes feuilles

Et si le hasard n'existait pas ? L'étrange pouvoir des coïncidences

Certaines coïncidences ont un sens. Elles participent d'un phénomène mystérieux que Jung appelait "synchronicité". La synchronicité est inhabituelle, surprenante. Extrait de "Le pouvoir des coïncidences", de David Richo, publié chez Payot-Rivage (1/2).

Pauline  Charneau

Pauline Charneau

Pauline Charneau est Coach Professionnelle Certifiée (ACC, CPCC) et partage ses découvertes sur son blog Passion Coaching (paulinecharneau.com). Elle collabore aussi à plusieurs projets de l'Université Paris-Dauphine. Elle a auparavant occupé pendant une vingtaine d'années différents postes de management au sein de groupes bancaires inter nationaux. Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, de l'Université Paris-Dauphine et de l'ESSEC.

Voir la bio »

« Il n’y a pas de place pour le hasard dans lemonde plein de sens de la psyché. » Carl Gustav JUNG

Le hasard est l’élément imprévisible, inattendu, incontrôlable et inconnu dans des événements qui nous surprennent de façon heureuse ou au contraire nous choquent. Il n’a pas d’explication. Il est erratique en ce sens qu’il n’est pas soutenu par un modèle ou un plan identifiable. Pourtant, le psychanalyste Heinz Kohut pensait peut-être à quelque chose qui transcende le hasard en parlant du « pouvoir de guérison du déploiement au hasard ». La synchronicité prend des événements dûs au hasard et les lie à notre destinée par la signification qui émerge d’eux, ou à travers eux. C’est ainsi que la synchronicité intervient pour des enjeux plus grands que le simple hasard ou la seule chance.

Le hasard ou la chance est pure coïncidence, c’està- dire synchronisation. La synchronicité est une coïncidence pleine de sens, qui affecte la vie, dirige la destinée et nous offre un encouragement spirituel. Le hasard et la synchronicité peuvent sembler identiques dans leur façon de déployer un événement, mais ils sont aux antipodes. Ce qui fait tourner le hasard en synchronicité, c’est la conscience du déploiement en nous d’un dessein plus vaste. Le hasard nous arrive ; la synchronicité arrive en nous. Le hasard et la chance sont les escortes de la synchronicité quand nous les accueillons avec attention. C’est une autre façon de voir le lien nécessaire entre synchronicité et conscience.

Ceux qui n’honorent pas ou ne croient pas en la conscience spirituelle parlent souvent de hasard et de chance. Certains dénient totalement la réalité du spirituel ou du transcendant, attribuant tous les événements de la vie au hasard. Pourtant, le hasard est bien transcendant lui aussi, puisqu’il survient hors de tout contrôle du moi. Le hasard peut donc être un simple mot pour désigner la synchronicité, comme la chance est un simple mot pour la grâce. Il existe une sortie à notre monde mortel, mais heureusement, il n’y a pas de sortie du monde spirituel.

C’est dans ce cadre que se situe la croyance spirituellement fondée que la synchronicité contient plus de choses que l’oeil ne peut en voir ; qu’un ordre existe sous l’apparence du hasard, et que cet ordre veut se manifester. Cette croyance n’entraîne pas forcément le déisme. On peut refuser l’idée classique d’un Dieu personnel et pourtant croire en un ordre de l’univers qui se manifeste de façon unique en chacun de nous. Ce calibrage ordonné de l’univers vise à l’harmonie de l’homme et de la nature, des personnes entre elles, de la matière et de l’esprit. Quelque chose, nous ne savons pas quoi, agit, nous ne savons pas comment, dans chaque coeur ; en revanche, nous savons bien pourquoi : pour libérer dans le monde existentiel la réalité essentielle de l’amour, de la sagesse et de la guérison. Le Tao l’exprime ainsi : « Il y a quelque chose sans forme et pourtant complet qui existait avant le ciel et la terre. Combien tranquille ! Combien vide ! Ne dépendant de rien, inchangeant, partout répandu en toute chose, infaillible. […] Je l’appelle le sens. » Ce sens est la synchronicité.

En fait, le hasard et l’ordre travaillent de concert. Nous en voyons un exemple frappant dans la proportion d’hommes et de femmes dans le monde. Il n’y a pas de disparité majeure entre eux – même s’il y a un peu plus de femmes. Le genre d’un foetus dépend du hasard, et pourtant une autre force est à l’oeuvre qui conserve une proportion égale dans la population. La loi des probabilités est à l’oeuvre en ceci, les nombres reflétant, voire nourrissant l’ordre de l’univers par leur corrélation avec le hasard.

Le hasard peut n’être qu’une façon joueuse qu’a l’univers de collaborer avec nous dans l’accomplissement de notre destinée. Ainsi, la synchronicité intègre l’irrationnel dans un processus organisé d’évolution. Le défi est toujours le même : croire dans un dessein signifiant malgré une présentation au hasard. Nous voyons dans l’histoire les humains se montrer d’une ignorance crasse et destructeurs, mais aussi touchants dans leur réactivité et leur capacité à réparer. C’est Gandhi peutêtre qui exprimait le mieux cette tension entre notre aspect existentiel et notre conception essentielle : « Je vois que l’humanité survit encore après toutes ses tentatives pour se détruire, et je présume donc que c’est la loi de l’amour qui mène l’humanité. »

« Le ciel dissimule à toutes les créatures le Livre du destin, Hors la page du présent de ce qui est prescrit […] Ô aveuglement sur l’avenir donné dans la bonté, Que chacun puisse remplir le cercle tracé par le Ciel : Qui voit avec l’oeil de Dieu Un héros qui périt et un moineau qui tombe, Des atomes ou des systèmes dévastés, Et à présent une bulle éclate et maintenant un monde. » Alexander POPE, Essai sur l’Homme

Extrait de "Libérez votre Grand Moi !", de Pauline Charneau, publié aux Editions Du Moment, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !