"Équation Chinoise" de Jean-Luc Buchalet : Une vision historique dont Xi Jinping est le fils spirituel. Un roman passionnant pour comprendre la Chine contemporaine. | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Équation Chinoise" de Jean-Luc Buchalet : Une vision historique dont Xi Jinping est le fils spirituel. Un roman passionnant pour comprendre la Chine contemporaine.
©

Atlanti Culture

"Équation Chinoise" de Jean-Luc Buchalet : Une vision historique dont Xi Jinping est le fils spirituel. Un roman passionnant pour comprendre la Chine contemporaine.

"Équation Chinoise" de Jean-Luc Buchalet est disponible aux éditions Plume Libre.

Jean-Louis   Chambon

Jean-Louis Chambon

Jean-Louis Chambon est président d'honneur et fondateur du Cercle Turgot.

 

Voir la bio »

THÈME

Avec cette nouvelle parution, Jean -Luc Buchalet lève le voile, pour le plus grand plaisir de ses  fidèles lecteurs, sur une autre facette  de ses talents d’auteur, en  publiant son premier roman.

Reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs connaisseurs de la culture asiatique et  chinoise, il enrichit ainsi la palette d’expertise de ses publications centrées sur l‘économie et la Géopolitique, constitutives d’une œuvre déjà remarquablement riche et dense.                                      

Cette fiction qui met en scène, par son imagination pétillante, ses personnages sur  son terrain favori, rejoint à l’évidence et sous bien des aspects, l’actualité du contexte angoissant des tensions internationales et de l’ ordre mondial en reconfiguration.                                                            

 Au fil des pages, l’auteur nous entraîne dans les conflits qui ont marqué l’histoire contemporaine, en suivant l’épopée  vietnamienne d’un militaire des forces  spéciales françaises, en mission près des Hmong sur les hauts plateaux de la chaîne annamite, en vue d’une reconquête coloniale française  jusqu’à la chute de Diên biên Phu.                                                                                                   

 Mais en filigrane, se dessinait déjà l’influence prégnante de la Chine. Le passé  éclaire toujours le présent et « l’équation chinoise » accélérait sa marche dans l’ Histoire : «...la Chine a façonné la région à son image et poursuit avec ses nouvelles routes de la soie. Xi Jinping, le nouvel empereur vise le leadership mondial en  se substituant aux Etats unis et en défiant l’ordre mondial et l’ universalisme de manière répressive…».      

Ainsi vont se succéder tout au long de cette saga historico-philosophique, des personnages  attachants, inoubliables dans leurs  aventures, dont l’auteur  dépeint  par touches très fines et sensibles les états  d’âme, aux côtés d’autres moins  fréquentables cyniques ou pervers.

POINTS FORTS

Dans ce ciselé sociologique, transparaît  sa connaissance intime de ce pays, sa proximité affective en lien avec Xiuli Shen son épouse, artiste peintre de haute  renommée, et sa belle famille qui vit  à Shanghai : toutes les  strates de cette société imbriquée et complexe, « du simple mingong, aux militaires, en passant par les responsables du PCC, aux chefs d’entreprises, médecins, étudiants, minorités  religieuses et médias ».  Cet éclairage est porté par les rebondissements  de l’intrigue qui, telle les meilleures  séries télévisuelles du genre, tient en éveil  le lecteur à travers son scénario, de pages en pages jusqu’à la  dernière pour un dénouement pour le moins inattendu.

Capter ainsi « l’âme  chinoise » dans  son histoire, à travers les histoires du narratif de ce roman, était un véritable défi. Jean- luc Buchalet a su remarquablement le  relever en permettant à tout un chacun de conjuguer le plaisir irremplaçable que procure l’imaginaire dans la lecture avec un regard original sur le  devenir de la Chine et celui de la planète sur laquelle, plus que jamais « l’empire du milieu » pèse et continuera de peser.  

QUELQUES RÉSERVES

Les insertions de réflexion, politique ou stratégique, qui émaillent par ailleurs lumineusement le roman, peuvent parfois ralentir le déroulé de l’intrigue qui tient en haleine le lecteur.

ENCORE UN MOT...

La pandémie du Covid 19 marque un point de rupture entre la Chine et l’Occident, tout en soulignant l’unité biologique du monde. C’est aussi une forme de la mutation planétaire accélérée par la digitalisation de l’économie. Pour survivre, une dictature se doit de maintenir sa tyrannie et sa population, comme le suggère l’intrigue et les personnages de ce roman passionnant, de trouver dans ses  racines des raisons d’espérer. 

On ne peut pas comprendre la Chine contemporaine, qui mêle arrogance  et intransigeance, sans cette vision historique dont Xi Jinping est le fils spirituel. Dans ce sens, l’hypothèse d’une Chine non communiste est une absurdité. Une équation à plusieurs inconnues !!!

UNE PHRASE

 “ En Chine , se déplacer en  scooter demandait plus d’accoutrement que pour monter à cheval ! Sur sa bicyclette et malgré le masque filtrant qui couvrait son visage, Éric était noyé par la fumée que  dégageaient les milliers de pots d’ échappement et les usines environnantes. Il imagina un instant avec effroi le moment où le niveau de vie des chinois rejoindrait celui des Américains. Bienvenue au gaz carbonique, cyclones, sécheresse, feux de  forêts, inondations et montée du niveau de la mer…mais pourquoi les Chinois qui se sont longtemps  serrés la ceinture n’auraient pas le  droit  de profiter comme les Américains de leur mode de vie, énergivore et consomnivore ? ”  (p.77) 

L'AUTEUR

Jean-Luc Buchalet est économiste, ingénieur agronome, expert financier, enseignant à la SORBONNE et à l’ IAE de Paris, lauréat (co-auteur) du Prix Turgot en 2013 avec La Chine, une bombe à retardement chez Eyrolles et auteur d’une dizaine d’ouvrages d’économie et de finance.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !