A voir également au cinéma cette semaine : "Le Rêve de Daisy" de Ricard Cusso; "Sages-femmes" de Léa Fehner<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Banel et Adama" de Ramata Toulaye-Sy ; "Infiltrée" de Justin Lerner; "Le Rêve de Daisy" de Ricard Cusso; "Sages-femmes" de Léa Fehner sont à voir au cinéma.
"Banel et Adama" de Ramata Toulaye-Sy ; "Infiltrée" de Justin Lerner; "Le Rêve de Daisy" de Ricard Cusso; "Sages-femmes" de Léa Fehner sont à voir au cinéma.
©

Atlanti-Culture

Et aussi : "Banel et Adama" de Ramata Toulaye-Sy ; "Infiltrée" de Justin Lerner.

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »
Antoine Le Fur pour Culture-Tops

Antoine Le Fur pour Culture-Tops

Antoine Le Fur est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Le Rêve de Daisy de Ricard Cusso. Avec les voix de Angourie Rice, Sam Neill, Lucy Durack…

Daisy est une quokka qui a un rêve : participer aux épreuves de « La Coupe du Monde de la peur », organisée dans la Cité Sanctuaire. Sauf que le petit animal n’a pas vraiment le profil adéquat pour le championnat qui voit plutôt s’affronter de véritables bêtes féroces dans l’arène. Qu’à cela ne tienne, Daisy décide de solliciter l’aide de Frankie Scales, un ancien champion banni de la Cité, afin de l’aider à gagner le précieux trophée…

Troisième volet de la trilogie des Contes de la Cité Sanctuaire (après L’Arbre à vœux et Combat Wombat), Le Rêve de Daisy est un film d’animation assez réussi. S’adressant surtout à un public assez jeune, le long-métrage peut également séduire sans mal les adultes. Tantôt drôle, tantôt amusant, Le Rêve de Daisy est surtout un joli film sur la bienveillance. Un divertissement idéal pour petits et grands en cette période de rentrée.

Recommandation : 3 cœurs

Antoine Le Fur

***

Sages-femmes de Léa Fehner - Avec Khadija Kouyaté, Héloïse Janjaud, Myriem Akheddiou…

Après cinq longues années de formation au métier de sage femmes, Louise et Sofia peuvent enfin se lancer, dans ce qu’on appelle « le plus beau métier du monde ». Leur enthousiasme va vite fondre lorsqu’elles découvrent que leur « droit » à mettre désormais des enfants au monde a un coût exorbitant, dû au manque de moyens, aux cadences infernales, aux inévitables erreurs de jugement… bref, aux galères inhérentes au job, surtout lorsqu’on l’exerce, comme elles, dans un établissement public… Tenir ou lâcher ? 

En nous plongeant dans le quotidien d’une maternité, la réalisatrice Léa Fehner ( Les Ogres, 2014) a voulu nous faire toucher du doigt les splendeurs et la misère du métier de  celles (et ceux) qui ont choisi d’aider à donner la vie. Ça va un peu trop vite (la caméra ne s’arrête pour ainsi dire jamais , mais c’est touchant, passionnant et aussi par moments, révoltant, tant les conditions de travail de ces femmes peuvent atteindre le « cauchemardesque ».

Recommandation : 3 cœurs

Dominique Poncet

***

Banel et Adama de Ramata Toulaye-Sy. Avec Khady Mane, Mamadou Diallo, Binta Racine Sy…

Banel (Khady Mane) et Adama (Mamadou Diallo) s’aiment d’un amour absolu. Tous deux vivent dans un village reculé du Nord du Sénégal. Le reste du monde, le couple n’en a aucune connaissance. L’amour qui les unit va se heurter aux conventions de la communauté. Car là où ils vivent, la passion n’a pas sa place…

C’est suffisamment rare pour être précisé. Banel et Adama, premier long-métrage de la cinéaste sénégalaise Ramata Toulaye-Sy, est passé directement par la sélection officielle en compétition lors du dernier festival de Cannes. D’ordinaire, les premiers films concourent directement dans des sections parallèles. Alors, la question s’est légitimement posée : Banel et Adama serait-il ce fameux grand film qui révèle au monde une future réalisatrice incontournable ? Pas vraiment. Si le long-métrage est proprement bluffant sur le plan formel (certains plans sont renversants de beauté), il peine néanmoins à captiver le spectateur en raison d’un scénario assez paresseux. La Palme d’Or n’était pas pour cette fois et c’est peut-être mieux comme ça.

Recommandation : 2 cœurs

Antoine Le Fur

***

Infiltrée de Justin Lerner. Avec Karen Martinez, Rudy Rodriguez, Brandon Lopez…

Sarita (Karen Martinez) apprend que Andrés (Rudy Rodriguez), le nouveau petit ami de sa sœur, appartient à un dangereux gang. Lorsque cette dernière disparaît subitement, elle le suspecte et décide d’infiltrer son groupe. Très vite, la jeune femme va se retrouver liée à leurs crimes…

Présenté lors du dernier festival du polar de Reims, Infiltrée de l’Américain Justin Lerner est un film assez fascinant sur l’univers des gangs en Amérique Latine. Ultra réaliste, ce nouveau long-métrage connaît néanmoins quelques baisses de régime à mi-parcours. Reste la performance incroyable de la fascinante Karen Martinez, actrice colombienne dont il faudra surveiller la carrière attentivement.(film déjà sorti)

Recommandation : 3 cœurs

Antoine Le Fur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !