Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
La loi
©Flickr/Su morais

Passe-droit

Un permis de construire accordé au roi des Belges fait polémique sur l'île d'Yeu

Philippe de Belgique pourra construire une extension de 40 m2 alors que la loi imite à 30 m2 en zone boisée

À la pointe nord de l’île d’Yeu, au large des côtes vendéennes, un permis de construire délivré au nom du roi Philippe Legrand de Belgique fait polémique explique Ouest France. 

Le roi est propriétaire d’une maison dans un espace naturel boisé, où il a obtenu l’autorisation d’édifier un bâtiment d’environ 40 m² situé dans le secteur de la pointe du But. Alors que la loi fixe la limite maximum à 30 m2.

Les élus d’opposition ont donc interpellé le maire, Bruno Noury, au sujet de ce permis délivré en zone naturelle, lors du conseil municipal, le 26 janvier.

10 m2 de trop pour l’extension de la maison du roi Philippe sur l’Ile d’Yeu font bondir les habitants du coin titre un article sur le site de la RTBF.

L'article explique cette dérogation et le motif de cette construction : "Le souverain aurait en réalité bénéficié d’une dérogation, possible dans la loi française, au titre de "l’intérêt général" car il est un chef d’État et l’annexe doit abriter ses gardes du corps"

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !