The Voice : comment TF1 a géré l'absence de Mennel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
The Voice : comment TF1 a géré l'absence de Mennel
©

Coupée au montage

The Voice : comment TF1 a géré l'absence de Mennel

La candidate ayant quitté l'émission après des propos polémiques avait remporté les duels diffusés ce samedi.

C'était un cas unique dans un télé-crochet en France, et beaucoup se demandaient comment TF1 aller le gérer : Après avoir fait polémique après la révélation d’anciens messages concernant plusieurs attentats en France, la chanteuse Mennel - l'une des favorites du programme - avait décidé de se retirer de l'émission.

Or, TF1 diffusait ce samedi 31 mars la dernière soirée de la phase des auditions finales de The Voice, durant laquelle on aurait dû voir la prestation de Mennel, qui avait ébloui les coaches lors des castings à l'aveugle. A cause de son absence, la dernière audition finale de la soirée a tout simplement été coupée. Elle opposait Mennel, Tiphaine et Djeneva, trois talents de l'équipe de Mika. "Depuis, Mennel a décidé de quitter l'aventure. Par respect pour elle, nous ne diffuserons pas sa prestation. Nous vous proposons uniquement les prestations de Djeneva et Tiphaine SG" a d'abord expliqué Nikos Aliagas en voir off.

Après la diffusion des prestations des deux malheureuses concurrentes, Nikos Aliagas a continué en expliquant que "malgré les qualités de Tiphaine SG et Djeneva, Mika avait décidé de qualifier Mennel. Suite à la décision de cette dernière de quitter le concours, vous ne retrouverez aucun de ces trois talents dans l'étape suivante."

Mennel aurait du réapparaître lors des Duels, où elle s’était encore montrée la plus forte. Cette fois par contre, la production a décidé, en accord avec Mika, de repêcher son concurrent.

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !