Michel Polnareff, "accident industriel" de l'année 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Michel Polnareff, "accident industriel" de l'année 2016
©

Come back raté

Michel Polnareff, "accident industriel" de l'année 2016

Le chanteur français peine à faire le plein de sa nouvelle tournée, note Le Figaro.

Quartorze Bercy pleins à craquer pour applaudir Polnareff : l'image appartient au passé. Cet exploit réalisé en 2007 ne sera pas réitéré cette année : les quatre dates prévues dans cette même salle du 7 au 11 mai ont été bradées à -60%, le 10 février sur venteprivée.com. Et même avec cette opération, les concerts n'affichent pas complet. Même frilosié pour les dates en province, souligne le Figaro. 

"À deux mois du retour sur scène d'un artiste de premier plan comme Michel Polnareff, c'est tout à fait anormal", écrit le journal. Dans le petit milieu des producteurs, des salles et des billetteries, la tournée de Michel Polnareff est désormais qualifiée "d'accident industriel de l'année 2016". Il faut dire que le chanteur n'a toujours pas de nouvel album à présenter au public. Difficile dans ces conditions d'attirer les fans dans les salles de spectacle.

"J'ai vendu plus de 103.500 places en huit semaines sur l'ensemble de la tournée", a retorqué sur le site Polnaweb le producteur de la tournée, Gilbert Coullier. Mais sans préciser à quel prix ces places ont été vendues, ni le pourcentage issues de ventes en festival. 

En 2007, le chanteur avait été vu par deux millions de personnes.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !