Meghan Markle "kidnappée" par les services secrets britanniques pour la préparer à une attaque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Meghan Markle "kidnappée" par les services secrets britanniques pour la préparer à une attaque
©Oli SCARFF / POOL / AFP

Princesse en détresse

Meghan Markle "kidnappée" par les services secrets britanniques pour la préparer à une attaque

Deux mois avant son mariage avec le Prince Harry, Meghan Markle a dû se plier à un éprouvant entraînement avec les forces spéciales britanniques, les fameux SAS.

Au 21e siècle, les princesses doivent savoir se débrouiller par elles-mêmes en cas d'urgence ou d'enlèvement, sans attendre l'aide de leur prince charmant ou d'un plombier italien. Deux mois avant son mariage avec le prince Harry, l'actrice Meghan Markle, 36 ans, a donc été entraînée par les forces spéciales britanniques à gérer les situations de crise.

Pendant deux jours, elle à dû subir une série d'exercices extrêmement réalistes. Durant l'un d'eux, les troupes d'élite de sa Majesté l'ont sauvée d'un faux enlèvement. Un scénario "prévu pour terroriser n'importe qui", selon un officier d'élite. "Même si Meghan savait que l'ennemi n'était pas réel, je vous garantie qu'elle a été pétrifiée. Des munitions réelles ont été utilisées pour qu'elle puisse reconnaître le bruit de coups de feu si, Dieu nous en préserve, elle se retrouvait un jour dans un situation hostile", a-t-il précisé.

"Les hommes ont simulé un enlèvement, et l'ont traitée comme une otage, jusqu'à ce que les lieux soient pris d'assaut par les SAS. Elle aura appris à échanger avec ses ravisseurs, ce qui est souvent plus productif que de tenter de s'échapper. Elle a aussi appris à gérer des situations qui dérape, par exemple le cas où son garde du corps serait abattu et qu'elle devrait se défendre elle-même.

Tous les membres de la famille royale, à part la reine, ont reçu ce type d'entraînement. Kate Middleton l'a effectué peu après son mariage avec le prince William. Si Meghan Markle a été entraînée si tôt, avant même d'intégrer la famille royale, c'est car "les risques sécuritaires sont plus elevés", selon un officier britannique.

L'entraînement de Meghan Markle a eu lieu au QG du Special Air Service (SAS), une unité de forces spéciales des forces armées britanniques considérée comme l'une des références mondiales en matière de forces spéciales et d'unité de contre-terrorisme.

Lu sur L'Express.co.uk

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !