Les espèces d'oiseaux sont apparues "rapidement" après l'extinction des dinosaures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les autruches sont des ancêtres de dinosaures
Les autruches sont des ancêtres de dinosaures
©REUTERS/Mohammed Ameen

Avancée

Les espèces d'oiseaux sont apparues "rapidement" après l'extinction des dinosaures

Une étude génomique publiée dans Science jeudi montre qu'ils ne sont pas apparus des millions d'années auparavant comme le croyaient les scientifiques jusqu'alors.

Quand sont apparus les oiseaux sur la planète ? Depuis de nombreuses années, les scientifiques pensaient que leur création datait de millions d'années avant l'extinction des dinosaures. Il n'en serait rien. Selon une étude génomique publiée dans Science jeudi, la plupart des 10 000 espèces d'oiseaux seraient "arrivés" sur Terre après l'extinction des dinosaures. 200 scientifiques de vingt pays ont planché 4 ans sur la question et ont permis de séquencer le génome de 48 grandes espèces aviaires.

Pour eux, "seules quelques espèces d'oiseaux ont survécu à l'extinction des dinosaures il y a 66 millions d'années et d'autres animaux pour connaître ensuite une sorte de big bang, c'est-à-dire une évolution accélérée permettant l'émergence en moins de quinze millions d'années d'une diversité aviaire spectaculaire" explique l'étude. 

D'autre part, ces recherches ont permis de remonter à l'ancêtre commun des oiseaux, des crocodiles et des dinosaures: les archosauriens.Par ailleurs, autre découverte, le poulet partagerait davantage de similarités dans ses chromosomes avec les dinosaures, que les autres oiseaux. Certaines espèces d'oiseaux possèdent aussi les mêmes gènes que les humains pour l'apprentissage des sons.

On sait aussi grâce à cette étude que "les oiseaux ayant survécu aux dinosaures ont perdu leurs dents il y a environ 116 millions d'années". Grâce à cette étude, les liens de parenté entre les espèces et leurs origines sont donc en passe d'être complètement expliqués.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !