Les enfants de couples homosexuels seraient plus heureux et en meilleure santé que la moyenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les enfants de couples homosexuels seraient plus heureux et en meilleure santé que la moyenne
©Reuters

:)

Les enfants de couples homosexuels seraient plus heureux et en meilleure santé que la moyenne

Une étude menée auprès de 500 enfants australiens de couples homosexuels montre qu'ils sont en général en meilleure santé et ont une meilleure cohésion sociale et familiale que le reste de la population.

L'étude a été menée par l'université de Melbourne, en Australie. 315 couples de parents homosexuels - principalement lesbiens - et 500 enfants ont été interrogés. Il en est ressorti que ces enfants ont un taux de cohésion familiale et de bonne santé 6% supérieur à la moyenne nationale.

"Nous avons mesuré la cohésion des familles, et il semble que les parents et les enfants dans les familles homoparentales s'entendent bien, ce qui a un impact positif sur la santé des enfants", a expliqué Simon Crouch, l'auteur de l'étude.

Par ailleurs, les enfants font preuve d'une meilleure cohésion sociale. Cela vient du fait que dans les couples homosexuels, les rôles sont mieux répartis à la maison, en ce qui concerne les tâches ménagères, le travail, etc. "Des études plus anciennes ont montré que les rôles étaient mieux répartis dans les couples de même sexe sur les questions de parentalité, de travail ou d'activités domestiques que dans les couples hétérosexuels", a ajouté Simon Crouch. "Les tâches sont réparties en fonction des capacités des personnes, et non pas en fonction de stéréotypes de genre selon lesquelles la maman doit s'occuper des enfants et le papa doit rapporter de l'argent au foyer".

"L'étude suggère que les enfants peuvent être élevés dans des contextes très différents, et qu'ils ne devraient pas être une barrière pour l'égalité des droits", a-t-il conclu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !