Les créateurs du jeu vidéo Cyberpunk 2077 sont victimes d'une cyberattaque et menacés par des hackers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Cyberpunk 2077 CD Projekt RED cyberattaque
Cyberpunk 2077 CD Projekt RED cyberattaque
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

CD Projekt RED

Les créateurs du jeu vidéo Cyberpunk 2077 sont victimes d'une cyberattaque et menacés par des hackers

Des pirates informatiques ont ciblé le studio de développement polonais CD Projekt RED, créateur du blockbuster du jeu vidéo de cet hiver, "Cyberpunk 2077". Ce titre, qui permet aux joueurs d’évoluer dans un univers similaire à "Blade Runner", a été visé par des critiques lors de sa sortie suite à de nombreux bugs.

Des pirates informatiques ont ciblé le studio polonais CD Projekt. Ils ont menacé de publier ou de revendre les codes sources des jeux vidéo phares du studio ("Cyberpunk 2077" et "The Witcher" notamment) si une rançon n’était pas payée. CD Projekt ne compte pas payer la rançon demandée par les hackers. Le titre "Cyberpunk 2077" transporte les joueurs dans un univers similaire à "Blade Runner". L'acteur de Matrix, Keanu Reeves, a également prêté ses traits pour la création de l'un des personnages clés de l'intrigue du jeu. 

Le jeu était très attendu par les gamers en cette fin d'année 2020. Lors de sa sortie, des bugs d'affichage et des difficultés techniques ont déçu de nombreux joueurs sur Xbox One, PS4 ou PC. Sony a même retiré le titre de sa base de données de jeux proposés à l'achat en version dématérialisée pour sa console Playstation. Une campagne massive de remboursement a été lancé par le studio. 

Le créateur polonais CD Projekt RED a donc annoncé ce mardi 9 février s'être fait voler des données dans une « cyberattaque ciblée ». Les développeurs du jeu ont publié un message sur Twitter au sujet de cette attaque et de ces menaces des pirates infotmatiques :

« Un acteur non identifié a obtenu un accès non autorisé à notre réseau interne, collecté certaines données appartenant au groupe CD PROJEKT et laissé une demande de rançon ».

Le studio a précisé que l'incident s'était déroulé lundi et qu'il avait contacté la police depuis.

CD Projekt a publié une copie de la demande de rançon dans laquelle les pirates affirment avoir volé des codes sources de "Cyberpunk 2077" et "The Witcher 3" ainsi que des documents internes.

Le studio a 48 heures seulement pour répondre. Les hackers ont menacé de transmettre les documents internes à des journalistes. Les pirates informatiques souhaitent nuire à l’image du studio polonais et sur son action sur les marchés financiers :

« Les investisseurs perdront confiance en votre groupe et votre action plongera encore plus bas ».

Les pirates souhaiteraient nuire au studio après les scandales concernant l’état final du jeu et le traitement des équipes de développement par la direction.

Les actions de CD Projekt ont plongé de 4% à la bourse de Varsovie cet après-midi. Le milliardaire Elon Musk avait fait l'éloge du jeu récemment.

Le studio polonais a déclaré qu'il ne comptait « ni céder pas aux demandes, ni négocier» :

« A ce stade, nous pouvons confirmer qu'à notre connaissance, les systèmes compromis ne contenaient aucune donnée personnelle de nos joueurs ou clients de nos services ».

Gameblog

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !