L'encombrant cadeau offert par Emmanuel Macron au président chinois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'encombrant cadeau offert par Emmanuel Macron au président chinois
©

Cheval de bataille

L'encombrant cadeau offert par Emmanuel Macron au président chinois

Xi Jinping va devoir trouver un peu de place pour garder son nouveau présent.

Il rentre difficilement dans une valise donc Emmanuel Macron n'a pas pu l'apporter en mains propres. Mais pour sa première visite d'Etat dans l'empire du Milieu, le président de la République a décidé d'offrir un présent original à son homologue chinois : un cheval. Vésuve de Brekka est un hongre bai brun de 8 ans, qui a intégré la Garde républicaine en 2012. L'équidé a notamment escorté le chef de l'Etat français sur les Champs-Élysées lors de la cérémonie du 11 novembre 2017.

Accompagné de son cavalier soigneur et d’un chef vétérinaire, Vésuve de Brekka a été transporté à bord d’un avion spécial pour la Chine. Le cheval a depuis été placé en quarantaine dans un box chauffé d’une écurie aux alentours de la capitale chinoise, Pékin.

 

D'après l'Elysée, le président chinois Xi Jinping apprécierait grandement le savoir-faire français en matière de chevaux. "Lors de sa visite à Paris en 2014, le président Xi avait été escorté des Invalides à l'Elysée par 104 cavaliers de la Garde républicaine et avait été fasciné par ce savoir-faire d'excellence", a expliqué la présidence française. "Désireux de tisser des liens d'amitié avec les chefs d'Etat étrangers, plus qu'un cadeau, Emmanuel Macron a voulu faire un geste diplomatique".

Est-ce aussi une façon pour le locataire de l'Elysée de répondre à la fameuse diplomatie du panda ? Ou encore de rendre hommage à son nom chinois ? En effet, la transcription en mandarin du nom du président est "Makelong", qui signifie - en toute modestie - "le cheval vainc le dragon".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !