Russie : Vladimir Poutine promulgue une loi excluant les opposants des élections | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le président russe Vladimir Poutine assiste à une session plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg le 4 juin 2021.
Le président russe Vladimir Poutine assiste à une session plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg le 4 juin 2021.
©Dmitry LOVETSKY / POOL / AFP

Dérive autoritaire

Russie : Vladimir Poutine promulgue une loi excluant les opposants des élections

Le texte interdit aux personnes impliquées dans une organisation « extrémiste » d’être élues. Cette loi  est considérée comme un moyen de neutraliser l’opposition à l’approche des élections législatives programmées en septembre prochain.

Vladimir Poutine a officiellement promulgué, ce vendredi 4 juin, la loi interdisant aux collaborateurs d’organisations « extrémistes » de participer aux élections. Les membres de l’opposition considèrent qu’il s’agit d’une manœuvre et d’un moyen pour Vladimir Poutine de neutraliser l’opposition avant les élections législatives prévues en septembre 2021.

La loi, adoptée par les députés en mai, et mercredi par les sénateurs du Conseil de la Fédération, a été publiée sur le portail officiel des législations russes une fois signée par Vladimir Poutine.

Ce texte interdit officiellement aux personnes impliquées dans une organisation « extrémiste » d’être élues. La loi vise notamment les partisans de l’opposant Alexeï Navalny. Le parquet a demandé à la justice de classer ses organisations comme « extrémistes », au même titre que des formations ultranationalistes et religieuses.

Selon l’opposition russe, le pouvoir chercherait à « faire le ménage » avant les élections législatives programmées en septembre prochain.

Le parti du Kremlin, Russie unie, pourrait être menacé, selon des sondages et face à un contexte de stagnation économique et suite à de multiples scandales de corruption.

De nombreuses personnalités politiques ayant critiqué le pouvoir russe ont fait l’objet de perquisitions au cours des derniers jours. Parmi elles figure Andreï Pivovarov, qui dirigeait l’organisation Open Russia, liée à l’oligarque en exil Mikhaïl Khodorkovski.

Alexeï Navalny a été emprisonné à son retour en Russie en janvier. Il a depuis été condamné à deux ans et demi de prison.

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !